close
    search Buscar

    Effet Pratfall : lorsque nous faisons des erreurs, nous sommes plus sympathiques

    Qui suis-je
    Louise Hay
    @louisehay
    SOURCES CONSULT√ČES:

    wikipedia.org

    Commentaires sur l'article:

    avertissement de contenu

    Beaucoup de gens sont obsédés par le fait d'essayer de ne pas faire d'erreurs, surtout en public. Nous avons honte de trébucher ou de faire des erreurs en parlant en public. Le désir d'éviter de se tromper est si intense qu'il en devient parfois une obsession. La personne se concentre tellement sur la prévention des erreurs qu'avec le temps, son comportement est tellement affecté que ses proches peuvent confondre cette incertitude avec une attitude distante, froide voire snob.


    Mais en r√©alit√©, se tromper devant les autres nous rend plus attirants et humains, et nous rend plus sympathiques. Pouquoi? Seulement parce que les autres nous per√ßoivent ainsi comme quelqu'un de plus semblable √† eux et ressentent une profonde empathie envers nous. En psychologie, c'est ce qu'on appelle ¬ę l'effet Pratfall ¬Ľ.


    Être parfait n'augmente pas la sympathie envers nous

     

    Tout a commenc√© en 1966 lorsqu'un groupe de psychologues de l'Universit√© du Minnesota a recrut√© plusieurs √©tudiants pour une exp√©rience. On leur a dit d'√©couter une cassette d'un pr√©tendu concurrent du College Bowl (m√™me s'il s'agissait en fait d'un acteur). L'enregistrement consistait en un entretien au cours duquel des questions tr√®s difficiles √©taient pos√©es. Dans un cas, le concurrent a r√©pondu comme une personne tr√®s comp√©tente, donnant 92% de r√©ponses correctes, mais dans les autres cas, il s'est av√©r√© √™tre une personne m√©diocre ; donnant seulement 30% de r√©ponses correctes.

    Après avoir écouté l'enregistrement, les étudiants devaient rendre compte de la gentillesse des concurrents. Ainsi, les psychologues ont pu voir que lorsque le concurrent compétent se trompait finalement, sa sympathie augmentait. Mais cet effet n'était pas évident lorsque des concurrents médiocres échouaient.

    Bien s√Ľr, des exp√©riences similaires ont √©t√© r√©p√©t√©es au fil des ans et les chercheurs ont obtenu des r√©sultats tout aussi similaires, d√©couvrant √©galement que l'effet Pratfall est plus fort chez les hommes que chez les femmes et qu'il n'est pas aussi prononc√© lorsque la personne faisant la comparaison a un niveau √©lev√©. .de l'estime de soi.



    L'explication réside dans l'estime de soi et notre tendance à comparer. Fondamentalement, les personnes qui se croient parfaites jugent négativement nos performances lorsqu'elles se comparent à nous. En étant des perdants, nous avons tendance à ressentir moins d'empathie les uns pour les autres. Cependant, lorsque ces personnes font une erreur, la comparaison s'équilibre et notre estime de soi ne se sent plus menacée.

    Par conséquent, l'autre devient automatiquement une personne plus proche de nous, nous allons nous identifier à lui et le considérer comme plus sympathique. C'est aussi une petite astuce qui peut être mise en pratique par ceux qui ont tendance à avoir des performances toujours proches de la perfection, afin qu'ils puissent mieux s'accorder avec les autres et soulager cette pression qui vient de toujours faire les choses parfaitement.

    Effet Pratfall dans le marketing

     

    Cet effet ne s'applique pas seulement aux relations interpersonnelles, mais aussi au marketing. En fait, on pense généralement que si un vendeur signale les lacunes du produit qu'il a l'intention de vendre, il se suicide professionnellement. Cependant, une étude menée à l'Université de Stanford indique que ce n'est pas toujours le cas.

    Dans ce cas, les psychologues ont choisi de vendre des barres de chocolat. Certains étaient en parfait état, tandis que d'autres étaient cassés et le défaut était clairement visible, car ils étaient emballés dans un film plastique transparent. Les chercheurs ont offert toutes les barres au même rabais et, lorsqu'elles étaient cassées, ils l'ont signalé.


    Ainsi, ils ont constat√© que lorsque les gens √©taient plong√©s dans une certaine t√Ęche, par exemple, lorsqu'ils s'inqui√©taient d'un examen qu'ils passeraient sous peu ou lorsqu'ils discutaient avec quelqu'un, ils vendaient deux fois plus de barres cass√©es que celles en bon √©tat. , m√™me s'ils avaient tous les deux le m√™me prix. Ainsi, dans certaines circonstances, un d√©faut ne nuit pas √† la vente, bien au contraire.


    ajouter un commentaire depuis Effet Pratfall : lorsque nous faisons des erreurs, nous sommes plus sympathiques
    Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.