close
    search Buscar

    Parfois on a juste besoin qu'on nous dise que tout ira bien

    Qui suis-je
    Robert Maurer
    @robertmaurer
    SOURCES CONSULTÉES:

    wikipedia.org

    Commentaires sur l'article:

    avertissement de contenu

    Même les personnes fortes tombent parfois en panne. Ils ne cèdent normalement pas par faiblesse, mais précisément parce qu'ils ont été trop forts et trop longs. Ces personnes, et nous tous en général, ont parfois juste besoin de se faire dire que « tout ira bien ». Parfois, nous avons besoin que quelqu'un nous prenne par la main et nous encourage. Ce soutien à lui seul suffit pour avancer, pour regagner la force que nous avons perdue en chemin.


    Finalement, tout ira bien, et si ce n'est pas le cas, cela signifie que ce n'est pas encore la fin

    À certains moments, nous avons juste besoin de quelqu'un pour nous soutenir et nous réconforter, qui nous dit que tout ira bien. Ces mots presque magiques peuvent alléger le poids des peurs et éliminer les soucis, mais surtout ils nous donnent la confiance dont nous avons besoin pour continuer à nous battre.


    Ils ne représentent pas un mensonge pitoyable et ils ne signifient pas fermer les yeux sur une réalité difficile, mais seulement que nous sommes émotionnellement connectés avec quelqu'un qui est capable de nous donner la sérénité et la confiance dont nous avons besoin à ce moment précis.

    Le fait qu'ils nous disent que tout ira bien ne signifie pas qu'il n'y aura pas de problèmes, mais que nous aurons la capacité de lutter et de surmonter les obstacles que nous rencontrons. Ces mots ne nous garantissent pas que nous réussirons, mais ils servent à renforcer notre résilience lorsque nous en avons le plus besoin.

    Quelqu'un nous dit que tout ira bien, ça aide et beaucoup. Lorsque nous sommes embourbés dans nos sables mouvants mentaux, il est important que quelqu'un nous rappelle que tout passe, nous prenne par la main et nous promette de rester à nos côtés, quoi qu'il arrive. Cela nous donne la tranquillité d'esprit.


    La science nous montre pourquoi il est si important de faire confiance à notre capacité à surmonter l'adversité

    Des psychologues de l'Université de Californie se sont demandé si faire face à une maladie pouvait influencer son évolution. Ils ont travaillé avec des personnes diagnostiquées avec un cancer et identifié cinq styles d'adaptation : esprit combatif, fatalisme, désespoir/impuissance, inquiétude anxieuse et déni.


    Ainsi, ils ont découvert que, lorsque les conditions cliniques initiales étaient similaires, les personnes confrontées à la maladie avec impuissance, désespoir et fatalisme avaient une évolution pire que celles qui avaient un esprit combatif.

    Mais le plus intéressant était que le fait d'être conscient des expériences passées les aidait à surmonter les difficultés du présent. Ceux qui avaient subi de nombreux traumatismes et les avaient surmontés par eux-mêmes étaient plus susceptibles de faire face avec succès à l'adversité et de trouver les outils nécessaires pour résoudre les problèmes, simplement parce qu'ils avaient plus confiance en leur capacité à faire face à la vie.

    En d'autres termes, plus les souffrances du passé sont grandes, plus il est probable que nous trouverons la force nécessaire et adopterons la bonne attitude pour surmonter celles du futur. Ernest Hemingway l'avait déjà dit : « Le monde brise tout le monde, et puis beaucoup sont forts juste aux points de rupture ».

    Une autre série d'expériences très intéressantes menées à l'Université du Michigan montre que notre capacité à ressentir des émotions positives est fondamentale pour se remettre de l'adversité, non seulement au niveau psychologique, mais aussi au niveau physiologique. En effet, les émotions positives nous permettent de donner un sens aux événements négatifs et nous aident à avancer plus vite.


    Ces psychologues préviennent qu'il ne s'agit pas d'assumer un optimisme toxique et naïf. En fait, ils ont observé que percevoir les expériences négatives comme des menaces a des effets positifs car cela nous oblige à faire face aux circonstances rapidement. Mais si la perception négative est maintenue sur une longue période de temps, l'effet est contre-productif.

    Cela indique que les émotions positives, les sentiments d'autonomisation et la confiance en soi sont les piliers fondamentaux de la résilience qui nous aident à nous sortir des situations les plus difficiles.

    Le besoin de s'appuyer sur les autres

    De nombreux gourous de la croissance personnelle promeuvent l'idĂ©e que nous devons dĂ©velopper nos compĂ©tences « d'autonomie Â» de manière Ă  ne pas avoir besoin des autres. Nous sommes encouragĂ©s Ă  dĂ©velopper la rĂ©silience, une estime de soi Ă  toute Ă©preuve et une personnalitĂ© très forte, afin que nous puissions surmonter l'adversitĂ© par nous-mĂŞmes.



    C'est certes important d'avoir ces outils, mais on ne peut pas penser qu'on n'aura pas besoin du soutien des autres, surtout quand les choses se compliquent. Il est aussi important de se rappeler que très souvent, ceux qui pensent n'avoir besoin de rien n'offrent même rien.

    Le secret réside dans le maintien de l'équilibre et dans la conscience que même si nous sommes forts, nous ne sommes pas à l'abri de la souffrance. Le résistant n'est pas celui qui lutte seul contre le vent et la marée, mais celui qui sait demander de l'aide quand il en a besoin. Et si c'est le cas, un coup de main et quelques mots réconfortants peuvent faire des merveilles.


    ajouter un commentaire de Parfois on a juste besoin qu'on nous dise que tout ira bien
    Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.