Le complexe d'Adam - qu'est-ce que c'est ?

Le complexe d'Adam - qu'est-ce que c'est ?

Le complexe d'Adam est une inclination qui se manifeste chez le leader inexpérimenté ou trop fier. Dans de nombreux cas, cette situation crée de grandes difficultés pour les personnes guidées.

Le complexe d'Adam - qu'est-ce que c'est ?

Dernière mise à jour: 09 septembre, 2021

Le complexe d'Adam est une manière familière de définir une attitude arrogante particulière. Cette définition est utilisée principalement en relation avec les organisations et se produit lorsqu'un dirigeant ou un gestionnaire disqualifie tout ce qui a été fait avant son arrivée.



Son but objectif est d'inaugurer une nouvelle réalité. En d'autres termes, ceux qui ont le complexe d'Adam se sentent comme les fondateurs d'un nouveau monde.

Ceux qui souffrent du complexe d'Adam partent de l'idée que tout ce qui a été fait jusque-là est invalide. Ces personnes estiment qu'il n'y a rien de positif dans le travail effectué avant leur arrivée.

Ils veulent "nettoyer" et tout recommencer à zéro. Dans la grande majorité des cas, cette attitude a des conséquences négatives. Pouquoi? Allons découvrir !

¬ę Les grands travaux pr√©sentent des probl√®mes et n√©cessitent du temps, des efforts et des jalons pour √™tre atteints. Trouver des solutions n'est pas aussi simple que de souffler sur un verre chaud et de fabriquer une bouteille. Tout effort est une contribution, seules la grossi√®re vanit√© et l'ingratitude ignorent le travail des autres ¬Ľ.

-Luis Alfonso Cabrera-

Le complexe d'Adam

Le complexe d'Adam est typique des gens arrogants qui se sentent arrivés les premiers sur Terre parce qu'ils ne reconnaissent pas la validité de ce qui a été fait jusqu'à leur arrivée.


Pour cette raison, ils décident de faire des "changements structurels" et optent pour une "refonte totale". Ils fondent leurs décisions sur des erreurs qui ont été commises dans le passé.


Cela se produit dans les postes qui ont beaucoup de responsabilités. Cependant, cela peut aussi arriver dans toutes sortes de situations ou d'activités.

Généralement, les personnes qui ont le complexe d'Adam sont des individus sans expérience, mais avec de bonnes connaissances. Généralement, ils embrassent les théories les plus innovantes ou les nouvelles tendances du moment.

En principe, cette attitude est un signe clair d'immaturit√©. De m√™me, r√©v√®le un fort d√©sir d'appara√ģtre et d'√™tre une figure d√©terminante dans l'histoire d'une organisation, d'une ville, d'un pays, etc.

Cette attitude se retrouve relativement fréquemment chez les politiciens élus pour la première fois ou qui sont nommés à un poste important.

Reconna√ģtre le complexe d'Adam

En principe, une personne avec le complexe d'Adam peut être perçue comme quelqu'un avec de grandes qualités de leadership, de bonnes idées et une grande vitalité.

Il est évident que toute la direction précédente a fait des erreurs qui doivent être corrigées. Ce que ces gens font, c'est souligner ces erreurs et à partir de là, ils soutiennent leurs propositions de changement radical.

Il est très important de différencier cette attitude de celle d'un dirigeant qui prend en charge une organisation ou une institution en crise structurelle. Dans ce dernier cas, il est très probable que des changements profonds seront nécessaires pour résoudre les problèmes actuels.

Celui qui a le complexe d'Adam a l'intention de changer une situation qui, tout en présentant des erreurs, n'est pas dans une situation critique.


De m√™me, ceux qui ont cette attitude pr√©sentent g√©n√©ralement certains mod√®les de comportement :

  • Ils concentrent le changement sur leur action individuelle. Ils accordent peu ou pas de consid√©ration aux opinions et suggestions des autres.
  • Ils ont du mal √† √©couter. Ces types de personnes sont plus concentr√©es sur la promotion de leurs propres id√©es que sur l'√©coute de celles des autres.
  • Ils essaient de persuader plut√īt que de pr√©senter des preuves. Ils ne s'attardent pas tant sur les preuves qui soutiennent la validit√© de leurs propositions, mais sur un discours qui promeut leurs id√©es.

Pourquoi ce complexe est-il négatif ?

Pourquoi un leader avec des id√©es innovantes et un d√©sir de tout changer pour le mieux peut-il √™tre mauvais ? Souvent, les grands changements sont le r√©sultat d'un travail commun et non d'une d√©cision individuelle.



S'il y a un réel besoin de tout restructurer, il n'y a rien de mieux que d'entendre les points de vue et les expériences de tous ceux qui sont impliqués dans le changement.

Aussi, il faut commencer par peser les aspects positifs et n√©gatifs de ce qui existe d√©j√†. Tout peut mieux fonctionner, mais dans certains cas, seuls quelques ajustements sont n√©cessaires et non un changement total. Le d√©sir de tout changer imm√©diatement peut entra√ģner une forte instabilit√© au sein d'une organisation.


De même, il convient de prendre en compte la résistance au changement et les processus qui permettent de créer une nouvelle structure. Dans la plupart des cas, il est recommandé que les changements se fassent progressivement.

Souvent la difficulté est d'identifier précisément les points prioritaires sur lesquels intervenir. Des rénovations majeures ne sont nécessaires qu'en cas de crise évidente.

Lorsqu'ils sont motivés uniquement par le complexe d'Adam, ils ont tendance à provoquer des désaccords, des dysfonctionnements et, souvent, des échecs.

ajouter un commentaire de Le complexe d'Adam - qu'est-ce que c'est ?
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.