L'empathie : l'art de comprendre les Ă©motions

L'empathie : l'art de comprendre les Ă©motions

L'empathie : l'art de comprendre les Ă©motions

DerniĂšre mise Ă  jour: 28 septembre, 2016

On pourrait définir l'empathie comme la capacité de mettre les chaussures des autres, pour comprendre leur vision du monde, leur point de vue et leurs opinions, sans préjugés.

L'empathie n'est pas seulement utile pour les autres, elle est aussi utile pour nous-mĂȘmes.

« La capacitĂ© de se mettre Ă  la place des autres est l'une des fonctions les plus importantes de l'intelligence. Cela dĂ©montre le degrĂ© de maturitĂ© de l'ĂȘtre humain ».



-ET. Cury-

Qu'est-ce que l'empathie et à quoi ça sert ?

Empathie c'est la capacitĂ© de se mettre Ă  la place des autres, de les comprendre, d'essayer de comprendre ce qui se passe dans leur tĂȘte, car c'est parce qu'ils se sentent d'une certaine maniĂšre, mais pas de leur propre point de vue, mais en essayant de penser comme eux, avec leurs idĂ©es, leurs valeurs...

L'empathie part de l'apprĂ©ciation, de la comprĂ©hension que les sentiments d'une personne sont possibles dans la situation dans laquelle elle se trouve, mĂȘme si nous, dans la mĂȘme situation, penserions diffĂ©remment.

En termes simples et avec un exemple, ce n'est peut-ĂȘtre pas si important pour nous d'ĂȘtre enfant unique, mais pour une autre personne, cela peut l'ĂȘtre. Dans ce cas, la personne empathique sait mettre de cĂŽtĂ© son "Ă©chelle de l'importance des choses" pour comprendre la souffrance de l'autre selon « son Ă©chelle de l'importance des choses ».

Le degré d'empathie

Il y a des gens pour qui ĂȘtre empathique vient naturellement, mais d'autres en sont totalement incapables. MalgrĂ© cela, soyez prudent !


Parfois, nous confondons l'empathie avec un autre concept qui, bien que diffĂ©rent, est trĂšs important pour ĂȘtre empathique. Nous parlons de la capacitĂ© Ă  reconnaĂźtre les Ă©motions.


Il s'agit de savoir reconnaĂźtre la tristesse, le bonheur, la peur ou la colĂšre. Il y a des gens qui sont capables de capter rapidement l'Ă©tat Ă©motionnel d'une personne, tandis que d'autres n'y parviendraient pas mĂȘme s'ils l'avaient Ă©crit sur leur front, pour exagĂ©rer un peu.

Évidemment, de nombreux facteurs influencent cette phase qui prĂ©cĂšde la partie plus cognitive de l'empathie : la familiaritĂ© que l'on a avec l'autre, notre niveau de fatigue, sa prĂ©disposition communicative, etc.

L'empathie a de nombreux aspects positifs: facilite la communication, le rĂ©confort, la rĂ©solution de problĂšmes, etc. Cependant, il existe Ă©galement un extrĂȘme opposĂ©, le nĂ©gatif.

Vivre toujours en adoptant un point de vue qui n'est pas le nĂŽtre cela peut ĂȘtre la cause d'une dĂ©connexion Ă©motionnelle avec nous-mĂȘmes, ce qui pourrait nous coĂ»ter trĂšs cher.

Pour cette raison, nous vous conseillons de pratiquer et d'entraĂźner votre capacitĂ© mentale Ă  vous mettre Ă  la place des autres, mais sans oublier qu'il ne s'agit pas de vous-mĂȘme et de ne pas y rester Ă©ternellement. Les premiers Ă  prendre soin de nous, c'est nous-mĂȘmes.

Quand montrons-nous notre empathie ?

Il est possible d'ĂȘtre une personne trĂšs empathique, mais si on ne peut pas le prouver, si on ne le pratique pas, ça ne sert Ă  rien. Cela dit, nous voulons Ă©numĂ©rer quelques situations dans lesquelles nous utilisons cette compĂ©tence :

  • Quand on sait Ă©couter et comprendre les sentiments des autres sans se soucier de soi ni de ses propres mots.
  • Quand on n'utilise pas que des mots pour consoler les autres. MĂȘme un cĂąlin, une main sur l'Ă©paule, un baiser ou une caresse nous rend plus empathiques.
  • Lorsque nous sommes avec quelqu'un qui a un problĂšme et, par exemple, nous l'aidons aussi avec un sens de l'humour.
  • Quand on est capable de s'exprimer avec dĂ©licatesse et courtoisie.
  • Quand nous ne montrons pas des gestes d'ennui, d'agacement ou de fatigue face Ă  ce qu'ils nous disent.
  • Quand on ne fait pas un commentaire, une blague ou une plaisanterie si on sait qu'ils vont embĂȘter l'autre.
  • Quand, par exemple, on fait comprendre Ă  une personne ĂągĂ©e ou Ă  un enfant qu'on les comprend, qu'on les comprend.
  • Lorsque nous aidons quelqu'un Ă  rĂ©soudre un problĂšme et que nous sommes capables de calmer les autres.

Quand ne montrons-nous pas notre empathie ?

Au contraire, il y a aussi des moments et des situations dans lesquels nous ne montrons pas notre empathie :



  • Quand on pense que nos problĂšmes sont les seuls qui comptent.
  • Quand on n'Ă©coute pas les autres.
  • Lorsque nous jugeons et faisons des commentaires inappropriĂ©s.
  • Quand nous n'offrons jamais un sourire, un geste gentil ou une caresse aux autres.
  • Quand, chaque fois que nous faisons quelque chose pour les autres, nous attendons quelque chose en retour.

L'empathie est une grande compĂ©tence Ă  mettre en pratique, car elle nous permet de mieux comprendre les autres. Cependant, il faut ĂȘtre prudent et ne pas trop l'utiliser, pour ne pas perdre le lien avec soi-mĂȘme.


ajouter un commentaire de L'empathie : l'art de comprendre les Ă©motions
Commentaire envoyé avec succÚs ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.