Pour vivre, il faut mettre un pied devant l'autre

Pour vivre, il faut mettre un pied devant l'autre

Pour vivre, il faut mettre un pied devant l'autre

DerniĂšre mise Ă  jour: 14 mars, 2017

Vivre, ce n'est pas seulement exister et satisfaire nos besoins fondamentaux. Vivre implique de se rĂ©jouir, de pleurer, d'aimer, d'avoir un but vital. Il a Ă©tĂ© dĂ©montrĂ© que l'ĂȘtre humain a besoin d'activitĂ©, mais surtout d'un but que c'est assez important pour lui pour qu'il se sente digne de faire partie de cet univers mystĂ©rieux.


Ne pas ĂȘtre clair sur notre objectif peut nous faire perdre tout intĂ©rĂȘt pour presque tout, jusqu'Ă  ce que nous atteignions un point oĂč la vie nous semble n'avoir aucun sens. C'est alors que le vrai problĂšme se pose. En rĂ©alitĂ©, la vie a le sens qu'on veut lui donner, mais pour cela, nous devons bouger et agir en faveur de nos objectifs.

Se sentir perdu, sans savoir pourquoi on veut vivre est un voyage avec une seule compagne : la tristesse. Une tristesse qui est capable de nous priver de la force nécessaire pour entreprendre de nouvelles actions, de nouveaux chemins.


Retrouver notre sens vital

Chacun de nous a un sens vital. Pour certains, c'est se réjouir du travail bien fait ; pour d'autres, ce sont les enfants ou la famille ; pour d'autres encore, cela peut aider d'autres personnes.

Dans tous les cas, l'important est de l'avoir trĂšs clairement et quand vous le savez, commencez Ă  agir en consĂ©quence. Il est inutile de savoir que quelque chose m'Ă©meut Ă  l'intĂ©rieur de nous et d'y ressentir un grand intĂ©rĂȘt si nous ne rĂ©alisons pas les actions nĂ©cessaires pour atteindre des objectifs liĂ©s Ă  notre objectif.


Pour trouver votre but vital, demandez-vous si ce que vous faites maintenant vous rapproche de lĂ  oĂč vous voudriez ĂȘtre dans quelques annĂ©es, c'est-Ă -dire si dans cinq ans vous voulez continuer Ă  garder entre vos mains ce que vous avez aujourd'hui. Vous pouvez Ă©galement jeter un Ɠil au passĂ©, en particulier Ă  votre enfance, et vous souvenir de ce qui vous passionnait Ă  l'Ă©poque.


Une pincĂ©e de rĂ©alisme est Ă©galement nĂ©cessaire. S'il n'est plus possible de rĂ©aliser un rĂȘve que l'on a eu dans le passĂ©, il est bon de vivre le processus de "deuil" et enfin de s'adapter Ă  la situation, en plus de chercher des alternatives qui nous permettent encore de pouvoir vivre avec du sens.

La clĂ© est de profiter de ce que nous accomplissons et qui, Ă  son tour, nous permet de nous dĂ©passer, de dĂ©couvrir de nouvelles expĂ©riences et d'augmenter notre confiance et notre estime de soi. Par consĂ©quent, mĂȘme si nous n'en avons pas envie, nous devons mettre un pied devant l'autre, ignorant souvent ce que nous ressentons Ă  ce moment-lĂ .


Continuez Ă  marcher pour vivre

Comme nous l'avons dit, la clé essentielle pour pouvoir continuer dans ce monde, avec le sentiment de vivre la vie que nous méritons, est d'avoir un « pourquoi » et un « dans quel but ».

Il leur manque ce sens dont nous vous avons parlĂ© jusqu'ici, parce qu'ils ne l'ont pas encore trouvĂ© ou parce que, bien qu'il soit trĂšs clair, la tristesse les empĂȘche de se lever et d'agir. Les pensĂ©es nĂ©gatives et les croyances irrationnelles jouent Ă©galement un rĂŽle important. Il est trĂšs difficile de se lever et de faire le premier pas si on voit tout en noir.


Les pensées déterminent nos émotions et, à leur tour, notre façon de nous comporter. Il faut donc s'interroger sur eux et, si nécessaire, les remplacer par d'autres plus rationnels, en faisant confiance à ces derniers.

ajouter un commentaire de Pour vivre, il faut mettre un pied devant l'autre
Commentaire envoyé avec succÚs ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.