L'amour n'a pas de taille, ce qui compte c'est le coeur

L'amour n'a pas de taille, ce qui compte c'est le coeur

L'amour n'a pas de taille, ce qui compte c'est le coeur

Rédigé et vérifié par le psychologue GetPersonalGrowth.

DerniĂšre mise Ă  jour: Novembre 15, 2021

En amour, le cƓur et les valeurs comptent, la seule chose qui compte vraiment c'est ce que veut le couple, pas ce que les autres pensent. Personne ne devrait se soucier de savoir si la diffĂ©rence d'Ăąge est grande, si l'un d'eux est du Mali et l'autre de Pologne, si elle est grande et lui petit, s'il est mince et elle non ... Parce que l'amour ne connaĂźt pas les tailles et n'a pas le temps pour les regards du juge.



Avouons-le, nous vivons dans une rĂ©alitĂ© sociale oĂč ce qui est diffĂ©rent nous dĂ©range, dans lequel ceux qui osent sortir du moule ou de ce qui est considĂ©rĂ© comme normal ou souhaitable sont instantanĂ©ment pointĂ©s du doigt. Nous sommes façonnĂ©s par une sociĂ©tĂ© qui chuchote encore secrĂštement lorsqu'une femme est plus ĂągĂ©e dans un couple. Nous vivons dans un monde oĂč cette jeune femme heureuse et souriante qui tient la main d'un homme beaucoup plus ĂągĂ© est immĂ©diatement critiquĂ©e car elle ne ressent mĂȘme pas Ă  distance l'amour et n'a d'intĂ©rĂȘt que pour son cƓur.

"L'amour ce n'est pas se regarder, mais regarder ensemble dans la mĂȘme direction"

-Antoine de Saint-ExĂșpery-

Tout le monde n'est pas capable de comprendre que ces deux personnes, qui marchent main dans la main, ne ressentent que du bonheur, contrairement Ă  ceux qui bavardent derriĂšre eux (car ils n'ont gĂ©nĂ©ralement pas le courage de le faire directement devant eux). Peu importe que l'un soit grand et l'autre petit, qu'ils soient du mĂȘme sexe ou que l'un pĂšse 100 kg et l'autre moitiĂ©... Ce couple marche dans la rue comme un brise-glace dans la mer du Nord des conventionnalismes, laissant de cĂŽtĂ© l'iceberg des prĂ©jugĂ©s.



Ou du moins ça devrait l'ĂȘtre.

Un amour courageux, un amour qui se fiche des préjugés

Mildred et Richard Loving sont tombĂ©s follement amoureux quand elle avait onze ans et lui dix-sept. Ils Ă©taient sans aucun doute trĂšs jeunes, mais ce n'Ă©tait certainement pas le plus gros de leurs problĂšmes. C'Ă©tait les annĂ©es 50 en Virginie et elle Ă©tait la fille d'un Afro-amĂ©ricain et d'un AmĂ©rindien de la tribu rappahannock.

Richard, d'autre part, Ă©tait d'origine europĂ©enne. A cette Ă©poque rĂ©gnait le Racial Integrity Act, une loi honteuse qui Ă©tablissait une distinction sociale entre les blancs et les "noirs", interdisant le mariage entre les deux groupes. Si cela se produisait, il n'y avait que deux options : la prison ou l'expulsion des États-Unis.

Pourtant, rien de tout cela n'a rĂ©ussi Ă  arrĂȘter l'amour de notre couple. En 1958, lorsque Mildred a eu 18 ans, ils ont dĂ©cidĂ© de se marier. Cependant, un an plus tard, lorsqu'elle est tombĂ©e enceinte, un voisin les a signalĂ©s et les deux ont Ă©tĂ© sĂ©parĂ©s. Richard Loving a Ă©tĂ© mis en prison. En 1964 Mildred Loving, exaspĂ©rĂ©e par la situation, dĂ©cide d'Ă©crire une lettre Ă©mouvante et courageuse Ă  Robert Kennedy, qui l'a mise en contact avec l'American Civil Liberties Union (ACLU).

Trois ans plus tard, en 1967, l'affaire Loving est devenue un jalon dans le triomphe des droits sociaux. La Cour suprĂȘme a statuĂ© que "la libertĂ© de choisir de se marier ne peut ĂȘtre limitĂ©e par une discrimination raciale haineuse"

S'il y a un aspect qui cela nous Ă©tonne certainement de cette histoire, c'est qu'elle ne date que d'il y a cinquante ans, et que les progrĂšs dans ce domaine, ainsi que dans la lĂ©galisation du mariage homosexuel, sont des objectifs si difficiles Ă  atteindre et avec des histoires extrĂȘmement dramatiques derriĂšre eux.



En effet, de nombreuses Ă©tudes montrent que les couples interraciaux et homosexuels sont ceux qui continuent de souffrir le plus des prĂ©jugĂ©s et le poids des regards qui jugent souvent en silence.

L'amour n'a pas de taille : le cƓur rend invisibles les diffĂ©rences dans une relation

L'amour est bien plus que ce que nous disait Antoine de Saint-ExĂșpery dans Le Petit Prince. Il ne s'agit pas seulement de regarder les deux dans la mĂȘme direction, il faut aussi se regarder dans les yeux tous les jours pour nourrir sa "conscience de couple", Ă  investir dans ce qu'on appelle les quatre "C" qui dĂ©finissent une relation Ă©motionnelle forte et heureuse : compromis, coopĂ©ration, communication et partage - ou intimitĂ©.


C'est Ă  travers ces dimensions que le couple trouve sa force pour atteindre cette vitesse de croisiĂšre avec laquelle briser les barriĂšres sociales de la critique et des prĂ©jugĂ©s. Parce qu'une chose vraiment tragique, que l'on regrettera au moment de quitter ce monde, c'est de ne pas ĂȘtre courageuxc'est ne pas avoir aimĂ© quand on aurait pu et dĂ», quand on a eu cette opportunitĂ© qui revient rarement.

Le cƓur doit ĂȘtre courageux et rendre invisibles les diffĂ©rences et les critiques environnantes. On ne sera plus jamais trop vieux pour aimer, mĂȘme si nos enfants nous disent : "Ă  votre Ăąge ça n'a aucun sens". Le garçon ou la fille de notre Ă©cole ou universitĂ© ne nous manquera pas simplement parce que nos amis disent : "il est bizarre", "il est gros", "pas pour toi".


Nous seuls savons ce qui est bon pour notre cƓur, ce qui rĂ©chauffe notre peau, ce qui protĂšge notre Ăąme et qui donne de la musique Ă  nos sourires. On avance dans cette sociĂ©tĂ© en tenant notre amour par la main, comme des brise-glace dans la mer de l'hypocrisie, comme des cerfs-volants colorĂ©s qui n'ont pas besoin de vent pour voler...

ajouter un commentaire de L'amour n'a pas de taille, ce qui compte c'est le coeur
Commentaire envoyé avec succÚs ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.

End of content

No more pages to load