L'instinct maternel : un sentiment inné ?

L'instinct maternel : un sentiment inné ?

L'instinct maternel : un sentiment inné ?

Dernière mise à jour: 27 février 2015

Le corps de la femme est naturellement préparé à la reproduction, mais tout le monde n'en ressent pas le besoin. C'est une chose d'être physiologiquement prédisposée à être mère, c'en est une autre d'assumer cette responsabilité. Décider d'avoir un enfant est un choix personnel et non obligatoire, pour la seule raison d'être une femme.

Contrairement √† ce que beaucoup croient, l'instinct maternel n'est pas un sentiment inn√©. C'est l'instinct de prot√©ger, de soigner, de nourrir et de se sacrifier pour son enfant, qui na√ģt √† la femme imm√©diatement apr√®s la conception. Pendant la grossesse et apr√®s l'accouchement, le cerveau active des m√©canismes hormonaux qui √©veillent l'instinct maternel.



√ätre m√®re est l'un des √©v√©nements les plus importants dans la vie d'une femme, c'est un moment rempli d'inconfort, mais aussi de joies. En g√©n√©ral, la pointe de la balance tend toujours vers le c√īt√© positif. Contrairement √† tous les autres mammif√®res, les femmes ont la possibilit√© d'abandonner ou de d√©cider d'√™tre m√®re.

Être mère : un besoin vital ?

La psychanalyse consid√®re que le d√©sir d'avoir un enfant ne r√©pond pas √† un besoin vital des femmes, mais qu'il s'agit plut√īt d'un besoin sp√©cifique de chacune, selon sa mentalit√© et sa fa√ßon de voir la vie. C'est pourquoi de nombreuses femmes choisissent de profiter de leur f√©minit√© et de renoncer √† la maternit√©, car elles l'associent √† une id√©e de sacrifice et de responsabilit√© impos√©e.

Les femmes qui décident de ne pas être mères le font pour diverses raisons : parce que l'idée ne les stimule pas, parce que ce serait inapproprié par rapport à leur situation sentimentale ou parce qu'elles pensent que cela pourrait affecter négativement leur relation de couple.


Il y a ceux qui croient que renoncer √† la maternit√© est un acte √©go√Įste, mais il y a des femmes qui choisissent de ne pas √™tre m√®res pour s'√©panouir, car cela repr√©senterait un obstacle √† leur carri√®re et au cours normal de leur vie quotidienne. Ce sont des femmes qui n'aiment pas les b√©b√©s ou les enfants, et qui ne se sentent pas capables de les √©lever et de les √©duquer.



Cependant, malgré les théories de la psychanalyse, il y a des femmes qui semblent ressentir et comprendre la maternité comme un instinct biologique et un appel insistant. Ils ressentent un immense amour pour les bébés et les enfants, tout comme ils sont attirés par la vie de famille.


Le contact intime entre la mère et l'enfant crée un lien particulier. Qu'on parle d'instinct ou non, il est prouvé qu'à la naissance d'un bébé, un sentiment de protection et de dévouement fait surface chez la plupart des femmes.

ajouter un commentaire de L'instinct maternel : un sentiment inné ?
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.