Satisfaire vos désirs : sain ou nocif ?

Qui suis-je
Joe Dispenza
@joedispenza
SOURCES CONSULTÉES:

wikipedia.org

Auteur et références
Satisfaire vos désirs : sain ou nocif ?

Se faire plaisir peut ĂȘtre un acte sain de soins personnels ou une grave erreur. Ça dĂ©pend de quoi?

DerniĂšre mise Ă  jour: 17 mai 2022

Il y a ceux qui pensent que satisfaire leurs dĂ©sirs signifie ĂȘtre consumĂ©riste, matĂ©rialiste, vaniteux ou tĂ©mĂ©raire. D'autres croient qu'un acte d'auto-soins et de flexibilitĂ© mentale est absolument nĂ©cessaire.

Il n'y a pas de position mauvaise ou bonne, positive ou nuisible. La différence réside dans l'intention avec laquelle on agit, dans les raisons qui nous poussent à nous récompenser ou non avec ces petits cadeaux.



Assouvir ses désirs est nécessaire

Le cĂ©lĂšbre psychologue Walter Riso illustre clairement comment je les petites bizarreries sont essentielles pour construire notre estime de soi. Nous sommes sans aucun doute des ĂȘtres physiques qui habitons des espaces physiques, donc l'amour de soi doit aussi se manifester dans ces espaces de rĂ©alitĂ©. Il ne suffit pas de s'aimer en thĂ©orie, il faut se le prouver l'un Ă  l'autre.

Lorsqu'elle attend un enfant, elle prĂ©pare tout le nĂ©cessaire pour rendre son sĂ©jour au monde agrĂ©able et confortable. Ainsi, les futurs parents choisissent les vĂȘtements et les meubles de la chambre avec amour et soin. Ils offrent au bĂ©bĂ© Ă  naĂźtre un bel environnement.

De mĂȘme, lorsque nous accueillons quelqu'un, nous fournissons des draps et des serviettes propres, les plus beaux et les plus neufs. Nous nous occupons de l'achat et de la prĂ©paration des aliments prĂ©fĂ©rĂ©s de nos clients et faisons tout notre possible pour qu'ils se sentent apprĂ©ciĂ©s et accueillis.

Toutefois, quand il s'agit de se faire plaisir on n'est pas toujours aussi prudent. On sent qu'on peut toujours attendre, que les serviettes que nous utilisons ne sont pas encore si vieilles, que commander de la nourriture est une dépense inutile ou qu'une manucure est un vain caprice.


Pourtant, à travers tous ces petits gestes on prend soin de soi. En ne nous donnant pas de caprice, en sentant que nous ne le méritons pas, nous finissons par nous négliger et saper notre estime de soi.


Embellir sa maison ou son corps n'est pas toujours vanité, acheter le pantalon qu'on aime tant n'est pas toujours du consumérisme, c'est prendre soin de soi.

Ignorer le malheur

Vous devez faire attention à la raison qui vous pousse à satisfaire vos désirs. De nombreuses personnes ont recours à des actions extérieures pour ignorer et cacher leur univers émotionnel.

Vous connaissez certainement quelqu'un qui cache ses émotions avec de la nourriture, qui tente d'apaiser son sentiment de manque de contrÎle par des achats compulsifs. Quelqu'un obsédé par son apparence physique pour ne pas remédier à son manque d'estime de soi.

Ce n'est certainement pas la bonne façon de gérer votre vide ou des émotions désagréables. Il est légal et sain de manger votre nourriture préférée de temps en temps comme une petite satisfaction. Cependant, le faire systématiquement lorsqu'on se sent anxieux, triste ou nerveux est une stratégie d'autorégulation inappropriée.

C'est un acte d'estime de soi que d'acheter ce vĂȘtement qui nous plaĂźt sans Ă©prouver de remords pour le prix ou sans se demander mille fois si c'Ă©tait vraiment nĂ©cessaire. Toutefois, acheter de maniĂšre incontrĂŽlĂ©e et dans le but d'attĂ©nuer un malaise intĂ©rieur n'aura que des consĂ©quences nĂ©gatives.

Lorsque nous agissons inconsciemment, sur un coup de tĂȘte et sans tenir compte des consĂ©quences Ă  long terme, nous finissons par nous faire du mal. La satisfaction immĂ©diate se transformera bientĂŽt en un sentiment de culpabilitĂ© qui accompagne le vide dĂ©jĂ  ressenti.


Qu'est-ce qui nous motive ?

Le secret est de trouver un Ă©quilibre. Ne soyez pas trop rigide, exigeant et inflexible avec vous-mĂȘme, tout en Ă©vitant le chaos, le manque de contrĂŽle et l'impulsivitĂ©. Quand on a un dĂ©sir, il faut se demander ce qui le motive.


Avez-vous tendance à vous priver de certains caprices parce que vous ne vous en sentez pas digne ? Vous ressentez le besoin de faire du shopping, de manger ou de vous embellir pour faire taire les émotions désagréables ?

Assouvir ses dĂ©sirs, c'est bien, mais il faut ĂȘtre conscient et motivĂ© par l'amour-propre, du dĂ©sir de se rĂ©jouir et de ne pas dissimuler les lacunes.

ajouter un commentaire de Satisfaire vos désirs : sain ou nocif ?
Commentaire envoyé avec succÚs ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.