Pourquoi avons-nous des trous de mémoire soudains pendant que nous parlons?

Qui suis-je
Louise Hay
@louisehay
SOURCES CONSULTÉES:

wikipedia.org

Auteur et références

Cela vous est probablement arrivé plus d'une fois : vous parlez et soudain vous vous figez, vous avez un trou de mémoire soudain, vous ne savez plus quoi dire, c'est comme si toutes les informations dans votre esprit avaient été effacées en d'un seul coup. Cela peut arriver lorsque nous parlons en public ou lorsque nous assistons à un événement très important pour nous, comme un examen ou un entretien d'embauche.

Que se passe-t-il dans le cerveau lorsque nous oublions des mots ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous pouvons nous retrouver avec un esprit vide. En fait, dans certains cas, c'est un signe de vieillissement, d'autres fois c'est le symptôme d'une maladie neurodégénérative.



Mais cela est généralement simplement dû au stress et à l'anxiété. En fait, c'est un phénomène courant lorsque nous nous exposons à un stress émotionnel sévère, comme en cas de responsabilité excessive ou lorsqu'une situation nous inquiète beaucoup.

Le problème est que lorsque nous sommes anxieux, la façon dont notre cerveau traite les pensées change et nous entrons dans ce que nous pourrions appeler le « mode réactif ». Dans ce cas, les muscles se tendent, les sens s'aiguisent et des changements neurochimiques se produisent qui nous permettent de réagir physiquement plus rapidement, mais tous ces phénomènes n'aident pas la mémoire.

L'un de ces changements est la libération de corticostérone, une hormone qui entre en jeu notamment dans les situations de stress, de peur et d'anxiété ou lorsque l'on se souvient d'un événement "traumatique" du passé. Cette hormone est synthétisée dans le cortex surrénalien et l'une de ses fonctions est précisément celle de bloquer les systèmes de recherche d'informations.

La corticostérone affecte le fonctionnement de différentes zones du cerveau, y compris l'hippocampe, qui est essentiel pour la mémoire, l'amygdale, qui est associée aux émotions, et le cortex cérébral, qui est impliqué dans la récupération de la mémoire. En effet, des neuroscientifiques de l'université de Bordeaux ont constaté que la corticostérone inonde littéralement l'hippocampe 15 minutes seulement après avoir subi un stress aigu.



À cet égard, il a été constaté que si des glucocorticoïdes sont administrés avant un test d'apprentissage, il est plus facile de récupérer des informations. De plus, cette hormone affecte également la durée des trous de mémoire, qui peuvent parfois atteindre 90 minutes. C'est pourquoi des données dont nous n'avons pas pu nous souvenir lors d'un examen, d'un entretien d'embauche ou d'une présentation refont surface en douceur plus tard, lorsque nous sommes plus détendus.

Comment Ă©viter cette situation ?

Comme vous pouvez l'imaginer, la meilleure stratégie pour éviter les trous de mémoire est de gérer le stress. Donc, si vous savez que vous êtes sur le point de faire face à une situation qui génère du stress et de l'anxiété, vous voudrez peut-être d'abord pratiquer des techniques de relaxation ou de contrôle de la respiration.

Cela vous aidera également à ne pas adopter un discours hyper-critique envers vous-même, car maintenir constamment ce dialogue dans votre esprit finira par saturer le cerveau, ce qui produira un trou de mémoire pour tenter de se réinitialiser.


Une autre astuce consiste à essayer de récupérer les informations de la même manière que vous les avez acquises. En fait, l'une des erreurs les plus courantes dont nous ne nous souvenons de rien est que nous la recherchons dans la mauvaise zone de mémoire. En pratique, on essaie d'activer un circuit qui n'est pas celui utilisé lors de l'apprentissage, pour cette raison on ne trouve pas ce que l'on cherche.


 

ajouter un commentaire de Pourquoi avons-nous des trous de mémoire soudains pendant que nous parlons?
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.