close
    search Buscar

    Parfois, pour être entendu, il faut fermer la bouche

    Qui suis-je
    Joe Dispenza
    @joedispenza
    SOURCES CONSULT√ČES:

    wikipedia.org

    Commentaires sur l'article:

    avertissement de contenu

    Il y a un temps pour parler et un autre pour se taire, un temps pour se justifier et un autre pour réfléchir, un temps pour revendiquer fermement nos droits et un autre pour attendre patiemment. Parler continuellement n'est pas toujours mieux. Parfois, pour être entendu, il faut apprendre à se taire, savoir gérer le silence, conscient du fait que communiquer consiste à transmettre un message, et parfois, ne rien dire peut exprimer plus de mille mots.


    Le r√īle actif du silence dans la communication

    Georges Clemenceau a d√©clar√© que "g√©rer le silence est plus difficile que g√©rer les mots". Le silence est un outil de communication puissant qui peut jouer un r√īle plus actif que les mots, √† condition qu'il soit utilis√© √† bon escient et au bon moment.


    Quand tu apprends à gérer le silence :

    - Vous communiquez mieux. On parle souvent trop. Nous avons tous, parfois, tendance à monopoliser la conversation en utilisant trop de mots inutiles et parfois même contre-productifs, surtout lorsque nous voulons convaincre quelqu'un. Et même si cela peut sembler paradoxal, rester silencieux rendra votre message plus fort et plus clair.

    - Vous écoutez vraiment. Dans notre société, le silence peut être gênant, surtout dans certains contextes, nous voulons donc l'éviter à tout prix. Ainsi, au lieu d'écouter ce que dit notre interlocuteur, une grande partie de notre cerveau réfléchit déjà à la réponse que nous donnerons plus tard. Au lieu de cela, le silence vous permettra de vous concentrer sur ce que dit l'autre personne, ainsi que de prêter attention à sa communication non verbale, et cela vous permettra d'obtenir plus d'informations et de mieux comprendre ce qui se passe.

    - Atteignez votre objectif plus rapidement. Le but ultime de la communication devrait être de partager des informations et de prendre une décision, pas de gagner. Dans ce cas, le silence n'est pas seulement utile pour minimiser le bruit généré par les mots vides, il peut également accélérer la résolution du conflit.



    - Vous montrez plus d'empathie et de respect. Une fois que vous avez vos arguments, la chose la plus intelligente à faire est de vous taire et de laisser l'autre personne donner son avis. Se taire est un signe de respect et une démonstration d'empathie.

    - Stimuler la réflexion. Il n'est pas nécessaire de répondre immédiatement. Il vaut mieux se taire pour réfléchir à votre réponse. En fait, un proverbe hindou dit : "quand tu parles, rends tes mots meilleurs que le silence". Le silence sert également à dire à l'autre personne que vous n'avez rien d'autre à dire, à l'amener à réfléchir à vos arguments, tandis que continuer à argumenter ne ferait que mener à une impasse.

    Dans quelles situations est-il pratique d'utiliser le silence ?

    Miles Davis a déclaré que "le silence est le bruit le plus fort, peut-être le plus fort de tous les bruits". Par conséquent, dans certaines situations, la meilleure chose à faire est de ne pas continuer à parler, mais de se taire et de laisser le silence atteindre son objectif.

    - Lorsque vous n'avez aucun sujet intéressant à ajouter, le silence permettra à l'autre personne de réfléchir à ce que vous avez déjà dit. Parfois, l'ajout d'autres mots ne sert qu'à créer du chaos et de la confusion dans le message que vous souhaitez transmettre.

    - Quand l'autre personne prend la conversation comme une bataille et pense en termes de victoire et de défaite, alors il se cache derrière ses arguments.

    - Quand l'autre personne ne montre pas une attitude réceptive à vos paroles, mais ferme son esprit parce qu'elle ne se soucie vraiment pas de ce que vous ressentez ou pensez. Dans ce cas, même les mots les plus sages tombent dans l'oreille d'un sourd.


    - Lorsque vous voulez faire passer un message fort, auquel cas il vaut mieux être court et concis, en évitant les digressions. Dans ces cas, les gens ont tendance à interpréter le silence comme un signe de confiance et de sécurité.


    - Quand vous voulez que l'autre exprime ce qu'il ressent ou pense, alors votre silence est une invitation à parler, il indique que vous l'écoutez.


    - Lorsque la discussion devient incontr√īlable, s'√©cartant du sujet central. Dans ce cas, le silence peut servir √† rediriger la conversation ou √† y mettre fin, s'il ne sert √† rien de continuer √† ce moment-l√†.

    Bien s√Ľr, il y a des cas o√Ļ le silence n'est pas bon, par exemple, lorsqu'il est utilis√© comme une arme de m√©pris pour blesser les autres. Dans ce cas, le silence n'apporte rien √† la relation et l'autre reste sans savoir ce que vous pensez ou voulez et un environnement hostile se cr√©e. En fait, ce genre de silence peut aussi √™tre interpr√©t√© comme une attitude agressive ou humiliante et ne contribuera pas √† r√©gler le diff√©rend.

    Cependant, rappelez-vous que tout le monde parle et critique, peu √©coutent et comprennent. Ne commettez pas l'erreur de confondre le verbiage avec des informations utiles, le discours facile avec l'intelligence et la quantit√© d'arguments avec le fait d'avoir raison. Un beau proverbe bouddhiste dit : ¬ę Lorsque vous me jetez des √©pines, celles-ci, tombant dans mon silence, deviennent des fleurs ¬Ľ.


    • S√©ries 11-
    ajouter un commentaire depuis Parfois, pour être entendu, il faut fermer la bouche
    Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.