Paradoxe de Salomon : bon conseiller

Paradoxe de Salomon : bon conseiller

Donnez toujours de bons conseils aux autres, mais vous ne savez pas quoi faire lorsque vous avez un problème ? C'est un phénomène assez courant car, après tout, gérer ses propres défis est plus complexe, ne serait-ce que parce que nous avons plus d'informations à disposition.

Paradoxe de Salomon : bon conseiller

Rédigé et vérifié par le psychologue GetPersonalGrowth.

Dernière mise à jour: Novembre 15, 2022

Le paradoxe de Salomon définit un comportement avec lequel beaucoup d'entre nous peuvent se sentir identifiés. Cela se produit lorsque vous êtes particulièrement doué pour donner des conseils, lorsque vous faites preuve d'une grande disposition, de débrouillardise et d'empathie et que vous êtes toujours capable de trouver les mots justes et appropriés. Les mêmes compétences, cependant, nous sont inutiles.



Cette idée définit parfaitement le dicton classique "prêchez bien et grattez mal". Car, avouons-le, il est parfois plus facile d'évaluer et d'agir en adoptant le point de vue des autres que de prendre ses responsabilités. Il semble plus relaxant, voire intéressant, de réfléchir aux mondes décrits par les autres que d'assumer la responsabilité de ses propres actions.

S'il s'agit de notre plus gros problème, si nous sommes le meilleur ami de l'autre et notre pire ennemi depuis des années, cela vaut la peine de savoir qu'il existe une solution. Il existe une stratégie valable pour éviter ce paradoxe curieux (mais courant).


Qu'est-ce que le paradoxe de Salomon ?

Lorsque nous prononçons le nom du roi Salomon, nous pensons immédiatement à une figure d'une grande sagesse. La légende raconte que les gens faisaient de longs trajets depuis des villes lointaines juste pour lui demander conseil. En fait, le roi Salomon a donné de nombreux conseils dans sa vie et tous étaient appropriés, à tel point que son raisonnement original et brillant lui a valu une renommée et une admiration dans le monde entier.



Pourtant, malgré ses sages conseils, Salomon a mené une vie peu vertueuse et même inappropriée. Il a pris de nombreuses mauvaises décisions, a montré une passion démesurée pour l'argent et les femmes et, surtout, n'a pas éduqué son fils unique. Pour toutes ces raisons, son règne fut court et tourmenté. C'est pourquoi nous parlons du paradoxe de Salomon.

Pourquoi sommes-nous meilleurs pour les problèmes des autres ?

Certaines personnes sont particulièrement enclines à donner des conseils et ont l'habitude d'être une épaule sur laquelle pleurer. Ils sont bons pour offrir un soutien et donner des conseils. Mais ce n'est pas tout : leurs suggestions et recommandations stimulent l'action et vous aident à relever par vous-même les défis quotidiens.

L'esprit et la logique qu'ils réservent si généreusement aux autres s'évanouissent lorsqu'il s'agit d'eux-mêmes. Les personnes victimes du paradoxe de Salomon, commettent les erreurs les plus évidentes, adoptent les comportements les moins appropriés. Pourquoi cela arrive-t-il? Pourquoi donnent-ils de précieux conseils aux autres et sont-ils incapables de le faire avec eux-mêmes ?

  • Le secret est la distance psychologique. Lorsque nous ne sommes pas impliqu√©s dans la situation pour laquelle une autre personne nous demande conseil, nous y voyons plus clair et savons reconna√ģtre la strat√©gie la plus appropri√©e.
  • L'esprit qui voit les choses en perspective, mais d√©tach√© de l'univers int√©rieur, per√ßoit plus d'options et plus de solutions aux probl√®mes. C'est comme un observateur ext√©rieur qui per√ßoit ce que les autres ne per√ßoivent pas, qui devient un chasseur d'id√©es id√©al jusqu'√† ce que, malheureusement, il n'ait plus rien √† faire avec lui-m√™me.

Le curieux biais cognitif du paradoxe de Salomon

Nous ressentons tous de l'affection pour nos amis, notre famille et nos proches qui ont toujours recherché nos conseils. Le paradoxe de Salomon cache un biais cognitif: on réfléchit mieux si certaines dynamiques ne nous concernent pas personnellement.



Il est facile de dire aux autres : ¬ę Il faut avoir du courage, la vie est trop courte pour rester prisonnier de la peur ; de cette fa√ßon, vous perdrez les meilleures opportunit√©s, changez votre attitude ¬Ľ. Sans aucun doute un conseil efficace, p√©tillant et m√™me stimulant. Pourtant, si nous nous trouvons √† la crois√©e des chemins, cela ne nous aidera pas de nous dire : "Allez, soyez courageux et osez".

L'esprit n'agit pas avec autant d'empressement et de détermination lorsque l'adversité a des répercussions sur notre vie. Lorsque nous nous trouvons en difficulté, la pensée est piégée dans la toile de la peur, dans le piège des insécurités et dans le labyrinthe des mécanismes de défense. Alors parfois, nous manquons de conseils pour nous-mêmes.


Comment utiliser les réserves de sagesse pour ses propres défis et problèmes ?

Il serait très utile de garder la sagesse du roi Salomon pour nous aussi. Afin d'être nos meilleurs conseillers, coachs compétents de l'intériorité, gourou du bon conseil, de la prise de décision la plus infaillible. Comment faire?

Igor Grossman est un psychologue de l'Universit√© du Michigan expert dans l'√©tude de la sagesse qui a analys√© en profondeur le paradoxe de Salomon. Dans ses recherches, Grossman souligne que peut-√™tre le c√©l√®bre roi d'Isra√ęl aurait-il mieux v√©cu s'il avait imagin√© voyager pour demander conseil √† un autre roi sage. Qu'est-ce que √ßa veut dire?

Une strat√©gie efficace pour trouver des solutions √† nos d√©fis quotidiens pourrait √™tre imaginez, un instant, que le probl√®me n'est pas le n√ītre, mais celui de quelqu'un d'autre. De cette fa√ßon, nous appliquerons la technique de la distance psychologique, cette ressource pr√©cieuse et efficace qui amplifie les id√©es, √©largit la perspective et nous fait voir de nouvelles options et possibilit√©s.


Même en vous posant des questions à la deuxième personne comme : "Pourquoi vous sentez-vous ainsi ?", "Que pourriez-vous faire pour vous sentir mieux ?", Agit comme un catalyseur efficace pour trouver des solutions et enfin agir comme nos meilleurs alliés en cas de besoin. Il ne nous reste plus qu'à mettre ces conseils utiles en pratique !

ajouter un commentaire de Paradoxe de Salomon : bon conseiller
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.