close
    search Buscar

    Metriotes : comment apprendre l'art de la modération

    Qui suis-je
    Joe Dispenza
    @joedispenza
    SOURCES CONSULTÉES:

    wikipedia.org

    Commentaires sur l'article:

    avertissement de contenu

    Un article pour comprendre la valeur de la modération et des stratégies pratiques pour l'introduire dans votre vie.

    Laisse-moi deviner.

    Toi aussi, au moins une fois ces dernières années, au supermarché tu t'es dit : 'non, je n'achète pas de cookies, sinon j'en mange douze à la fois".

    Autre que la portion recommandée sur l'emballage.

    Vous n'avez acheté que des choses saines et saines et vous êtes rentré chez vous fier de vous.


    Ensuite, vous avez mangé douze branches de céleri l'une après l'autre.


    Ou, après avoir acheté les cookies, vous vous êtes forcé à entraînements épuisants pour brûler ces calories supplémentaires !

    Ai-je tort, ou nous avons quelques problèmes de modération?

    Tout est la faute de nos ancêtres...

    Pourquoi la modération est-elle si difficile pour nous ?

    La réponse à cette question vient de nos ancêtres.

    Notre cerveau et nos émotions sont encore affectés par aujourd'hui héritages ancestraux.

    Les premiers hommes étaient poussés à l'excès car pour eux c'était la différence entre les vie et la décès.

    frénésie quand la nourriture était disponible, cela signifiait stocker des ressources utiles pour ne pas mourir de faim dans l'inévitable périodes de famine.

    Adonnez-vous à la paresse à certains moments, il entraînait une recharge nécessaire des batteries physiques après la chasse, la pêche ou les déplacements à pied sur de longues distances.

    D'une manière ou d'une autre, nous portons avec nous cette mémoire imprimée dans nos gènes et c'est pourquoi nous faisons tant a du mal à suivre le chemin du juste milieu.


    Et c'est ainsi que nous oscillons continuellement entre excès et défaut, entre dévorer tout le paquet de biscuits et bannir de notre vie tout sucre naturel !


    cette fondamentalisme radical c'est la méthode que la plupart d'entre nous utilisons pour éliminer les mauvaises habitudes de notre vie.

    Plus de bonbons.
    Plus de graisses.
    Plus de viande rouge.
    Plus de bonbons gélifiés.
    Pas d'alcool.
    Plus de séries télévisées.
    Plus de sociabilité.

    Mais tout ça rien, pas forcément bon pour nous, mais surtout, ils travaillent rarement.

    L'excès appelle l'excès

    Certaines des choses que vous avez décidé d'éliminer de votre vie peuvent être moins destructeur que ce que vous croyez.

    Le série Netflix ils ne sont pas méchants, au contraire, certains sont de véritables chefs-d'œuvre cinématographiques capables de nous divertir et de nous faire réfléchir.

    Oh non, qu'en est-il du dernier para-gourou des régimes céto-paléo-véganes-coq-and-bunch, même le pire de la merde de McDonald's, mangé une fois que la mort de chaque pape n'aura aucun impact sur votre santé à long terme.

    A l'inverse, la suppression totale et radicale de quelque chose de vos journées, dans 99% des cas, conduit à un excès en sens inverse.

    addiction à Internet? Après 10 jours de retrait social, il y a de fortes chances que vous passiez un dimanche entier coincé dessus.

    C'est comme si notre cerveau faisait viscéralement s'est rebellé contre les interdictions et nous a punis d'un désir accru de ce que nous devrions abandonner.


    Alors, quelle est l'alternative?

    La Metriotes aristotelica

    pour La Grèce ancienne l'équilibre était une valeur très précieuse.

    Au fronton de la temple d'Apollon à Delphes deux maximes de la sagesse grecque étaient inscrites ; l'un célèbre, l'autre injustement oublié.


    Commerce de Seauthòn - se connaître (le plus connu et dont je vous ai parlé dans cet article).

    e

    Sur une branche - rien de trop

    Si le premier concentre son attention sur le bonne conscience d'eux-mêmes, le second pousse à la modération dans tous les sens : physique, émotionnel, mental.

    L'un est intimement lié à l'autre.

    Si vous vous connaissez et vous respectez, vous savez aussi jusqu'où vous pouvez et devez aller.
    Si vous savez qui vous êtes, vous savez aussi quand vous arrêter.

    A cet égard, le philosophe Aristote il parlait souvent à ses élèves de "métriotes», Ou terrain d'entente.

    Pour le philosophe rien n'est bon ou mauvais dans un sens absolu, mais cela dépend de la 'dose« de la caractéristique considérée.

    Trop peu de courage conduit à lâcheté et c'est négatif.
    Tout comme une quantité excessive du même courage est également négative : elle conduit à l'imprudence et au risque.

    La vérité courage il est donc au milieu.

    Et il en va de même pour de nombreuses autres vertus, habitudes et comportements.


    Mais dans une société moderne, souvent influencée par des algorithmes sociaux qui ne récompensent que les excès, comment peut-on recommencer à cultiver modération?

    Comment cultiver la modération

    Santé, bonheur, réussite.

    S'il y a un principe à la base de ces trois domaines que nous voulons tous améliorer dans notre vie, c'est précisément le modération.

    J'ai donc pensé partager avec vous quelques conseils pratiques (dans le style classique GetPersonalGrowth) pour vous habituer à la modération.


    1. Un petit porions

    Je ne parle pas seulement de nourriture : cela s'applique à n'importe quel « vice » que vous avez.

    Si vous sentez que vous passez trop de temps sur internet, au lieu de fermer vos comptes, consacrez-en un seul aux réseaux sociaux petite fenêtre de temps du quotidien.

    Au début, vous pouvez utiliser une minuterie pour vous assurer de ne pas dépasser.

    Au lieu de dépenser un demi-salaire dès que vous en avez l'occasion ou au contraire de vous refuser tout caprice, vous décidez de vous donner un seuil de dépenses.

    Au lieu de vous priver complètement de la possibilité de manger des sucreries, cultivant ainsi une future frénésie, prenez de plus petites quantités que d'habitude.

    Une boule de glace. Deux carrés de chocolat.

    Selon la recherche Zone bleue di Dan Buettner, les habitants de l'île japonaise d'Okinawa comptent parmi les plus anciens au monde.
    En plus d'une socialisation régulière et d'un mode de vie actif, avant chaque repas, au lieu de notre « bon appétit », nous disons :

    "Hara Hachi Bu".

    qui se traduit par :

    "Mangez jusqu'à ce que vous soyez rassasié à seulement 80%" .

    2. Sgarri et Ricadute

    Après une semaine d'activité physique régulière, une journée de paresse total ne vous condamnera pas.

    De même que manger des sucreries uniquement à l'occasion des vacances peut être un moyen d'éviter le risque de frénésie après une période de privation.

    De la même manière, accepte la possibilité de commettre des erreurs et de commettre des erreurs dans des circonstances particulières.

    Un quantité modérée d'indulgence envers vous-même vous ramènera plus facilement à la modération.

    Au contraire, si vous vous mettez sur la croix pour un acte répréhensible ou une rechute, le paradoxe est que vous utiliserez très probablement des systèmes d'adaptation malsains, juste pour apaiser vos sentiments de culpabilité.

    3. Profite de l'instant

    Combien de fois dans la vie sommes-nous vraiment concentré sur ce que nous faisons ?

    Quand tu manges, mange.
    Lorsque vous vous détendez, détendez-vous.
    Lorsque vous parlez à un ami au téléphone, parlez à votre ami au téléphone.

    Ralentit je ritmi. Goûter il momento. Goditelo pleinement.

    4. Découvrez ce qu'il y a en dessous

    Si vous remarquez, derrière plusieurs tendances à l'excès il y a en réalité autre chose :

    • Noia.
    • Nervosisme.
    • Tristesse.
    • Sentiment de vengeance.
    • Il faut trouver du sens.
    • Une envie de réussite ou des émotions fortes.

    Lorsque vous vous surprenez à exagérer, soit par excès, soit par faute, il se peut que vous soyez ignorer les besoins profonds ou que vous ignorez les besoins.

    Presta faites attention à vos humeurs, lorsque vous avez des comportements déséquilibrés, et réfléchissez aux actions que vous pourriez poser à la place pour répondre à vos besoins de manière plus saine.

    Lorsque nous vivons une vie pleine de sens et de passion, nous sommes nettement plus imperméables aux obsessions, aux oscillations entre les extrêmes, plus sereins et maîtres de nous-mêmes.

    5. Explicite

    L'entreprise nous a formé un réprimer nos désirs.

    Et c'est le meilleur moyen de faire sauter une relation déséquilibrée avec ces désirs.

    Revenons à la notion de « metriotes » : une bonne dose de maîtrise de soi est très saine, mais si vous continuez à étouffer vos besoins, vous allez vite exploser :

    • Si nécessaire, dépensez encore un mot clarifier un concept ou un discours;
    • poser des questions même quand vous pensez qu'ils peuvent être stupides ;
    • dites si quelque chose ne vous convient pas ;
    • faire valoir vos droits de manière décisive mais pas agressive (si vous voulez en savoir plus surassurance, j'en ai aussi parlé ici).

    La plupart des frictions qui se créent entre les gens ont leurs racines dans le non-dit, dans les malentendus, dans les choses considérées comme allant de soi.

    Un bonne communication il vous protégera de nombreuses humeurs désagréables et des excès qui en découlent.

    6. Pratiquez le minimalisme

    Posséder plus, obtenir plus de reconnaissance, gagner plus d'abonnés Instagram, obtenir plus de motivation, être plus riche.

    Ce type d'objectif vous amène automatiquement à en cultiver un mentalité " boulimique ", se sentir pris dans une roue tourbillonnante faite de insatisfaction constante qui vous vote à l'excès.

    Si vos objectifs sont de ce genre, je vous propose d'approfondir la philosophie de minimalisme.

    Le psychologue Marvin Zuckerman, un expert en génétique comportementale, a déclaré que :

    « Même ce qui était vraiment excitant au début à la centième chance devient évident. Donc ici, nous avons besoin de quelque chose d'encore plus excitant, encore plus nouveau. »

    Marvin Zuckerman.

    Plus nous recevons de stimuli, moins nous nous amusons.
    Ou, même, nous tombons dans l'effet inverse.

    Les scientifiques parlent d'un courbe en cloche.

    Les effets d'une expérience spécifique sont de plus en plus positifs jusqu'à ce que l'excitation maximale soit atteinte.
    A partir de ce moment, les effets deviennent soudain de plus en plus négatifs.

    Comme quand tu te gaves de chocolat étant enfant. Vous vous sentiez comme la personne la plus heureuse du monde avant d'avoir la nausée et de ne plus vouloir les voir...

    Être profondément heureux c'est il vaut mieux enlever plus que d'ajouter. Faites attention.

    7. Soyez plus fort que circostanze

    Tout ou rien.

    Ce mantra fait partie d'un mentalité extrémiste qui ne voit pas de juste milieu entre le échec et le succès stratosphérique.

    Les personnes qui tombent facilement dans l'excès sont souvent aussi celles qui emploient toute ton énergie au début d'un projet, puis ils tombent bruyamment à la première réponse négative de l'extérieur (passage à un nouveau projet, où ils répéteront la même erreur).

    C'est certainement un autre domaine de notre vie où les « metriotes » sont nécessaires.

    L'équilibre est également absorber les coups négatifs et s'adapter constamment aux circonstances, en trouvant les meilleures solutions pour avoir succès à long terme.

    La modération est savoir moduler son énergie et leurs efforts vers un but plus grand.

    Une vie modérée n'est pas une vie plate et sans passion.

    Au contraire : c'est la bonne condition pour pouvoir vivre pleinement la vie que vous vous imaginez, en nourrissant constamment vos intérêts et en vous laissant nourrir par eux.

    ajouter un commentaire de Metriotes : comment apprendre l'art de la modération
    Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.