close
    search Buscar

    "Lie to me": communication non verbale

    Qui suis-je
    Joe Dispenza
    @joedispenza
    SOURCES CONSULTÉES:

    wikipedia.org

    Commentaires sur l'article:

    avertissement de contenu

    En parlant de la sĂ©rie tĂ©lĂ©visĂ©e en cours de diffusion : Lie to me, connaissez-vous celui dont le protagoniste a la capacitĂ© d'interprĂ©ter les micro-expressions du visage et du corps afin d'identifier si la personne dit la vĂ©ritĂ© ou ment ? Eh bien, certains amis m'ont demandĂ© si moi aussi je suis capable de savoir quand une personne ment juste en observant ses gestes et ses gestes microespressioni de son visage... mais... les psychologues sont-ils vraiment capables de dĂ©masquer tous les gestes de la communication non verbale ? Derrière une question comme celle-ci se cache gĂ©nĂ©ralement le dĂ©sir d'obtenir une rĂ©ponse du type oui ou non. Cependant, la communication non verbale n'est ni simple ni si compliquĂ©e alors je vous propose quelques suggestions ou idĂ©es pour pouvoir gĂ©rer la communication non verbale avec une certaine aisance. 1. Les significations Ă©tablies ne suffisent pas. MĂŞme si les gestes de colère, de tromperie, de faux sourire, de rejet… sont quasi universels, la communication non verbale ne peut ĂŞtre comprise en dehors de la situation (environnement social) dans laquelle les gens interagissent. Qu'est-ce que ça veut dire? Que mĂŞme si nous mĂ©morisons quels muscles sont utilisĂ©s et comment, pour exprimer nos sentiments, cela ne nous aidera pas si nous ne sommes pas capables de les comprendre et de les interprĂ©ter dans le contexte dans lequel ils se manifestent. Chaque geste en lui-mĂŞme est comme un morceau de mosaĂŻque qui n'a aucun sens s'il ne se joint pas aux autres morceaux. Alors, au boulot : 2. Entrez dans le contexte. Si vous souhaitez interprĂ©ter une communication non verbale, un facteur essentiel Ă  garder Ă  l'esprit est l'analyse du contexte qui comprend : quel type de relation existe depuis longtemps entre les personnes, la durĂ©e, le lieu oĂą se dĂ©roule la conversation. .. Par exemple : les tĂ©moignages d'affection entre amoureux varient en intensitĂ© selon le lieu oĂą ils se rencontrent : un théâtre, un parc ou une plage ; ainsi, pour Ă©valuer l'intensitĂ© de la relation, nous devrons nous rĂ©fĂ©rer Ă  ce qui est « socialement autorisĂ© » dans la pièce oĂą ils se rencontrent. La façon de dire au revoir indique Ă  quel point la relation est intime. Ainsi, un câlin est l'une des plus grandes expressions d'affection lorsqu'on utilise tout le corps ; s'il se produit dans un lieu public et avec une lĂ©gère approche des torses, il indique une satisfaction entre deux personnes qui se connaissent Ă  peine. Ainsi, pour tirer des conclusions sur la communication non verbale, nous devons ĂŞtre des connaisseurs de l'Ă©tiquette sociale et considĂ©rer sous cet angle tous les gestes qui se manifestent autour d'elle. 3. Analysez la sĂ©quence de gestes. Il va falloir analyser l'ordre dans lequel s'expriment les gestes. Lorsqu'un geste de doute est suivi d'un geste d'approbation, cela indique que notre interlocuteur est convaincu de ce que nous disons. Lorsqu'un geste d'approbation est suivi d'un geste de doute, cela indique que notre interlocuteur a rĂ©flĂ©chi Ă  l'information que nous transmettons et n'en est pas convaincu. Ainsi, la sĂ©quence de gestes nous montre les diffĂ©rents Ă©tats par lesquels passe notre interlocuteur et nous permet de rediriger les arguments et de peser leur force. 4. Attention au synchronisme. Il est beaucoup plus facile de contrĂ´ler notre parole que nos gestes, c'est pourquoi les gens montrent souvent un discours verbal qui ne correspond pas Ă  leurs expressions non verbales. C'est le cas d'une personne qui nous dit qu'elle nous accepte dans son groupe de travail et que nous aurons un ami en qui se fier mais reste derrière son bureau, les bras croisĂ©s sur la poitrine et une posture lĂ©gèrement penchĂ©e en arrière. De toute Ă©vidence, son attitude ne montre pas beaucoup de chaleur ou d'acceptation. Un autre exemple peut ĂŞtre trouvĂ© chez les personnes qui essaient d'ĂŞtre ouvertes et de gagner notre confiance mais le sourire n'apparaĂ®t qu'Ă  la fin de la conversation. Lorsque nous vivons une Ă©motion cela se manifeste constamment dans nos gestes, de cette façon si le sourire n'apparaĂ®t qu'Ă  la fin du discours il y a de fortes chances que la personne fasse semblant et utilise un sourire construit comme ressource pour donner de la crĂ©dibilitĂ© Ă  ses paroles. Il en va de mĂŞme avec les poings sur les surfaces (table, murs) après une apparente explosion de colère, ils ne sont qu'une ressource supplĂ©mentaire pour terrifier l'interlocuteur en lui faisant croire que la tempĂŞte Ă©motionnelle a des proportions plus importantes. 5. Connaissez votre histoire personnelle. Bien qu'il soit souvent difficile de connaĂ®tre l'histoire des gens pour comprendre leur communication extraverbale, il y a des moments oĂą certains gestes ne sont pas une rĂ©ponse Ă  la situation actuelle mais plutĂ´t Ă  un fait passĂ© dont on se souvient momentanĂ©ment. De cette façon, si nous savons que notre ami, ou le patron a commencĂ© une journĂ©e difficile, nous ne pouvons pas espĂ©rer que ses gestes soient totalement positifs et ouverts mais cela ne veut pas dire qu'il nous dĂ©teste. Ce ne sont que quelques règles gĂ©nĂ©rales que tous les psychologues utilisent, cependant, je voudrais ajouter une idĂ©e que je considère encore plus importante : "ne pas avoir de prĂ©jugĂ©s". Nous ne pouvons pas attendre des gens qu'ils nous acceptent immĂ©diatement ni qu'ils soient totalement d'accord avec nos idĂ©es selon lesquelles, gĂ©rer les secrets de la communication non verbale est un outil pour faciliter la communication et parvenir Ă  des accords avantageux pour les deux, il ne doit pas devenir un moyen de lever des barrières contre les gens mais plutĂ´t d'apprendre Ă  briser les barrières.
    ajouter un commentaire de "Lie to me": communication non verbale
    Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.