close
    search Buscar

    Les gens vous aiment comme on leur a appris à aimer, pas comme vous voulez qu'ils vous aiment

    Qui suis-je
    Louise Hay
    @louisehay
    SOURCES CONSULT√ČES:

    wikipedia.org

    Commentaires sur l'article:

    avertissement de contenu

    Dans un monde id√©al, il faudrait aimer sans poss√©der, accompagner sans envahir et vivre sans d√©pendre. Mais nous ne vivons pas dans un monde id√©al et ceux qui sont √† nos c√īt√©s nous aiment et se rapportent √† nous √† leur mani√®re, comme on leur a appris √† aimer et √† se rapporter.

    Briser ces sch√©mas pour les amener √† nous aimer comme nous le voulons est assez compliqu√©, c'est pourquoi dans certaines relations, nous atteignons un point de basculement o√Ļ nous devons nous demander si nous devons accepter ce type de relation ou garder nos distances.



    Les styles d'attachement dans les relations sont créés dans l'enfance

    L'attachement est un lien affectif primaire que nous établissons durant les premières années de la vie avec les personnes qui prennent soin de nous. Ces figures d'attachement, qui sont généralement des parents, influencent grandement notre développement émotionnel.

    D'eux nous apprenons le langage de l'intimit√© que nous utiliserons plus tard avec nos enfants ou dans nos relations. Par cons√©quent, la satisfaction ou l'insatisfaction de notre besoin de s√©curit√©, d'affection, d'attention et de soins pendant l'enfance d√©terminera en grande partie la fa√ßon dont nous essayons de r√©pondre √† ces besoins √† l'√Ęge adulte.

    1. Style de fixation sécurisé

    Pour développer un style d'attachement sécurisant, les parents doivent non seulement montrer une réelle préoccupation pour les soins de leur enfant, mais aussi être capables de comprendre et de répondre à ses besoins, sans être trop envahissants, mais pas non plus irresponsables.

    Ce sont des personnes serviables et r√©ceptives qui r√©pondent chaleureusement et de mani√®re r√©fl√©chie. Ils sont conscients qu'ils doivent prendre soin du b√©b√©, mais ils assument aussi leur alt√©rit√©, donc ils ne le traitent pas comme s'il s'agissait d'un appendice d'eux-m√™mes. Ils assument ainsi le r√īle d'aidants et d'animateurs, laissant √† l'enfant la libert√© dont il a besoin pour se d√©velopper et trouver sa place dans le monde.



    Ces enfants deviendront des adultes :

    - Autonome et s√Ľr de lui. Ce sont des personnes qui se consid√®rent compl√®tes, elles ne cherchent pas l'autre pour compl√©ter quelque chose qui leur manque mais pour partager leur amour.

    - Ils savent choisir les personnes qui composent leur cercle de confiance. Ces personnes savent identifier les personnes toxiques dans les relations interpersonnelles pour se distancer d'elles et de celles avec qui elles peuvent construire une relation constructive. Ils sont sélectifs dans leurs relations.

    - Ils développent des relations plus épanouissantes. Ces personnes sont capables de s'engager dans les relations qu'elles établissent, montrant plus de confiance et de soutien, ce qui affecte la satisfaction de chacun dans la relation.

    - Ils ont une idée réaliste de l'amour. Ces personnes n'ont pas une vision adoucie de l'amour, elles sont conscientes que cela implique un engagement et un travail acharné de part et d'autre. Ils considèrent également qu'il est possible de vivre sans partenaire de manière satisfaisante.

    2. Style d'attachement évitant

    Ce style d'attachement vient souvent d'exemples rigides. Les personnes qui viennent manifester du rejet et de l'hostilité envers les enfants, ne parvenant ainsi pas à répondre à leurs besoins fondamentaux d'affection. Ils montrent une certaine aversion au contact, limitant le temps qu'ils passent avec le bébé.

    Ce sont généralement des parents qui pensent que les besoins émotionnels de leurs enfants sont excessifs, le résultat d'une faiblesse, d'une crise de colère ou même d'une tentative de les manipuler, alors ils mettent une distance qui laisse les enfants isolés.


    Ces enfants deviendront adultes :

    - Pseudo-autonome émotionnellement. Ils se présentent comme des personnes froides et difficiles car ils veulent montrer qu'ils ne dépendent de personne, mais en réalité c'est une fausse autonomie défensive qu'ils utilisent pour masquer leurs insécurités émotionnelles.

    - Ils ont peur de l'intimité. Ces personnes évitent l'intimité par peur de se sentir rejetées. C'est pourquoi ils ont tendance à établir des relations émotionnellement distantes, ont du mal à s'engager et à établir des barrières de communication.


    - Ils ont du mal à exprimer leurs sentiments. Ce sont des personnes qui, en refoulant leurs sentiments, peuvent ressentir une véritable analgésie émotionnelle. À leur tour, ils sont sourds aux besoins émotionnels de leur partenaire, ils entretiennent donc des relations profondément insatisfaisantes qui laissent un vide émotionnel.

    - Ils ne croient pas à l'amour. Ces personnes, en raison des rejets reçus, nourrissent généralement une idée pessimiste de l'amour, elles croient qu'il n'existe que dans les films romantiques, elles ne s'ouvrent donc pas pour ressentir ce sentiment.

    3. Style d'attachement anxieux ou ambivalent

    Dans ce cas, les figures d'attachement ne sont pas hostiles mais insensibles, bien que lorsqu'elles sont vives et heureuses, elles puissent être plus sensibles, affectueuses et compétentes, reconnaissant et satisfaisant les besoins de l'enfant. Le problème, ce sont ces oscillations entre sensibilité et insensibilité, qui génèrent un scénario incertain que l'enfant ne peut pas prévoir.

    L'enfant doit composer avec des parents inconstants et inconstants qui parfois lui prêtent attention et d'autres l'ignorent. Parfois ils montrent que cela les dérange, d'autres fois ils se montrent proches et sensibles. Cette ambivalence génère une forte angoisse chez les enfants qui provoque une grande hypersensibilité, rendant leur recherche d'affection constamment active.


    Ces enfants deviennent souvent des adultes :

    - Ins√©curit√© et d√©pendant. Ce sont des personnes peu s√Ľres d'elles et √©motionnellement instables qui craignent la solitude, il leur est donc difficile de vivre sans partenaire. Cela les am√®ne √† rechercher avec anxi√©t√© la compagnie de l'autre, ce qui peut les amener √† choisir de mani√®re inappropri√©e des partenaires toxiques.

    - Peur de la perte. La peur de l'abandon et de la perte de l'autre g√©n√®re une grande ins√©curit√© qui met en √©vidence des comportements de jalousie, d'oppression et de contr√īle dans la relation. Ce sc√©nario de m√©fiance et de demande excessive d'affection cr√©e des relations insatisfaisantes.

    - Ils développent des comportements ambivalents. Ces personnes afficheront les mêmes comportements ambivalents qu'elles ont subis : même en souhaitant être avec les personnes qu'elles aiment, elles se sentiront parfois agacées par elles, pouvant ressentir une très forte colère produite par une perception excessive d'abandon face à la normale. comportements de séparation.


    - Ils ont une idée contradictoire de l'amour. Ils ont tendance à penser que les relations amoureuses sont la chose la plus importante au monde, mais ils croient aussi qu'elles sont rares, alors ils adoptent généralement une attitude de victimisation dans les relations.

    Comment changer le style d'attachement?

    ¬ę Aimer est l'art d'aimer l'autre comme il veut vraiment √™tre aim√©, pas tant qu'on veut aimer ¬Ľ, √©crit Erich Fromm. Le style d'attachement est un mod√®le relationnel que nous portons depuis l'enfance, mais ce n'est pas une phrase d√©finitive.

    Bien que les types d'attachement formés dans l'enfance persistent en tant que modèles dans le monde adulte représentatif, ces modèles deviennent plus complexes à mesure que nous grandissons, les réinterprétons et les adaptons en fonction de nos expériences. Par conséquent, alors qu'ils ont tendance à être stables et perpétuels, ils peuvent également être flexibles et évoluer avec les expériences d'attachement les plus enrichissantes.

    Cela signifie que lorsque nous sommes confrontés à une personne significative avec un style d'attachement anxieux ou évitant, nous avons deux options : l'accepter inconditionnellement, mais établir une distance de sécurité psychologique qui nous protège ou l'aider à changer.

    Ce changement ne se fait pas du jour au lendemain, il demande de la patience et du temps. Et cela ne dépend pas des mots mais des actions, ce qui signifie qu'il ne peut être promu que par l'amour et l'affection.

    Cette personne doit comprendre que l'engagement et la liberté ne sont pas contraires, que l'on peut accompagner sans envahir et aimer sans étouffer. Elle doit également se sentir suffisamment en confiance pour nous faire confiance et exprimer librement ses sentiments. Ce n'est qu'alors qu'il pourra se débarrasser de ses insécurités pour établir une relation de manière indépendante sur le plan émotionnel.

    ajouter un commentaire depuis Les gens vous aiment comme on leur a appris à aimer, pas comme vous voulez qu'ils vous aiment
    Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.