Les féculents en comparaison

Qui suis-je
Louise Hay
@louisehay
SOURCES CONSULTÉES:

wikipedia.org

Auteur et références

Quand on parle de amidon et féculents nous parlons dans presque tous les cas des céréales.


Des céréales mais pas que, comme parmi les féculents, nous pouvons également inclure quelques tubercules, à partir des pommes de terre communes, les pseudo-céréales, d'autres plantes incluses dans les céréales mais qui ne font pas partie des Graminaceae, et enfin, en voulant étendre le terme dans un panorama plus large, aussi quelques légumineuses.

Cependant, tous, à l'exception de l'amidon, n'ont pas les mêmes caractéristiques et ils peuvent simplement se remplacer.


En fait, à côté de l'amidon, nous avons de nombreuses autres catégories d'éléments nutritionnels qui varient aussi beaucoup d'une céréale à l'autre, et c'est pourquoi il est important de comparer ces aliments et de connaître leurs caractéristiques pour déterminer lequel d'entre eux nous convient le mieux.

 

Eau

Commençons par l'élément qui compose la majeure partie de la masse des plantes et des animaux, y compris les humains, l'eau. Côté eau, la pomme de terre est la reine des féculents, suivi de la patate douce et de l'igname.

Au bas de ce classement se trouve le sorgho, donc plus adapté aux personnes ayant des problèmes de rétention d'eau.


 

Lire aussi Comment cuisiner tubercules et racines >>

 

Énergie

Lorsqu'il s'agit de fournir de l'énergie, les fameux kilojoules, on découvre d'abord le riz brun, qui se distingue par quelques mesures riz blanc, le blé et le plus.

Pomme de terre et patate douce au contraire, ils fournissent peu d'énergie, adaptés à un régime hypoénergétique ou pour accompagner d'autres aliments hautement énergétiques.

 

Protéines

Nous arrivons aux protéines. En tête sont placés les azuki verts, ou soja vert, mais pas loin on trouve du blé.


Les féculents qui fournissent le moins de protéines sont les tubercules: pommes de terre, manioc, patates douces, igname, tapioca etc., accompagnés de maïs sucré et de banane plantain, l'un des très rares fruits considérés comme féculents.

 

Graisses

Passons aux graisses, ou huiles, pour découvrir que parmi les plus riches on a encore de l'azuki vert, avec 7 grammes sur 100. Le mil et le maïs suivent à distance, aux alentours de 4,5.

Vous souhaitez savoir quels féculents sont les moins gras et les plus adaptés aux régimes amaigrissants ? Les tubercules: pomme de terre, patate douce, igname, et autres tubercules exotiques. La bonne céréale la moins grasse est le riz.

 

Glucides

Un classement sur les glucides ne peut pas manquer, c'est-à-dire les anneaux qui composent l'amidon lui-même dont sont composés les féculents. Aux endroits les plus élevés, nous trouvons sans aucun doute du riz, suivis du sorgho et du mil, puis du maïs et du blé. Dans la file d'attente ils se placent azuki a donné e patata, donc associé à d'autres aliments riches en glucides.


 

Fibre alimentaire

Les fibres alimentaires sont un élément essentiel de la nutrition, important pour le bon fonctionnement des différents tractus intestinaux. Et puis il sera intéressant de savoir que le blé est l'amidon qui fournit le plus de fibres, suivi du mil, du maïs et du sorgho. Si, par contre, nous avons des problèmes intestinaux et que nous devons ingérer peu de fibres, toutes les céréales raffinées, notamment le riz blanc, et le manioc sont pour nous.

 

Sucres

Les glucides purs, que ce soit le glucose, le saccharose, le maltose ou le fructose, sont présents dans les féculents. Le cas de la banane plantain à la première place, riche en fructose, ce n'est pas surprenant.


Pas si riche, mais encore plus que les céréales communes on trouve la batata ou patate douce, qui justifie ainsi son nom. Les plus pauvres sont l'azuki vert, le mil, le sorgho et le riz.

 

Des sels minéraux

Passons aux minéraux pour constater que généralement les féculents sont pauvres en calcium, à l'exception des azuki verts qui en sont très riches. Le maïs est le plus pauvre, tandis que le sorgho, le blé et le riz en fournissent une quantité faible à moyenne. Le sorgho arrive en tête de liste des féculents qui apportent du fer, suivi du blé, tandis que l'on retrouve les tubercules et le riz blanc parmi les féculents qui apportent le moins.


Le blé et le riz brun sont les meilleures sources de magnésium, tandis que les tubercules et le sorgho sont à l'autre extrémité du classement. Le riz complet et le blé, ainsi que le sorgho cette fois, sont en tête du classement du phosphore, où les tubercules se classent toujours aux dernières places. L'igname verte et l'azuki dominent le classement du potassium, dans lequel le riz est placé en dernier.

Si nous recherchons du sodium, l'igname est la meilleure source, jusqu'à dix fois plus important que le blé et le riz. Zinc? On le trouve dans le blé et le maïs et presque rien dans le sorgho. Le cuivre ne se trouve aussi généralement qu'à l'état de traces, toutefois plus important dans le cas du blé. Cependant, le blé est également très riche en sélénium, presque absent dans tous les autres produits amylacés.


 

Eccezioni

Venons-en aux cas exceptionnels, comme celui de bêta-carotène, extrêmement abondant dans l'igname et sont à l'état de traces dans les autres produits amylacés, ainsi que celui de lutéine, trouvée en abondance seulement dans le maïs et l'étrange cas du mil qui, malgré des traces de vitamines diverses, est la plus riche des céréales proprement dites.


Lire aussi

Céréales peu courantes : millet panique et riz noir

Les féculents en comparaison

 

Audio Video Les féculents en comparaison
ajouter un commentaire de Les féculents en comparaison
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.