Être différent : nécessité, vertu ou défi ?

Être différent : nécessité, vertu ou défi ?

Parfois, se démarquer devient fondamental pour son développement psychique. Et vous, vous considérez-vous différents ? En quoi? Aimez-vous cela ou pensez-vous simplement que c'est important?

Être différent : nécessité, vertu ou défi ?

Dernière mise à jour: 23 septembre, 2020

Chacun de nous est unique et irremplaçable. Il n'y a pas deux personnalités identiques, nous avons tous une façon différente de ressentir, d'agir, de penser et de prendre des décisions. La combinaison de variables génétiques et environnementales - notre histoire passée, nos expériences, notre contexte, etc. - détermine notre façon d'être. Mais ce que cela signifie pour vous d'être différent?



Être différent peut être vécu comme positif ou négatif selon le moment et le stade de développement dans lequel vous vous trouvez. Il y a des moments dans la vie où nous nous efforçons d'être aussi semblables que possible aux autres.

D'autres fois, cependant, sortir du lot devient fondamental pour son développement psychique. Et vous, vous considérez-vous différents ? En quoi? Aimez-vous cela ou pensez-vous simplement que c'est important?

Être différent est un besoin qui accompagne depuis l'enfance

Au psychologue Margaret Mahler a développé un modèle des étapes de la "naissance psychologique" de l'enfant. Après la phase symbiotique, où l'enfant n'est pas encore capable de se percevoir comme un être autre que la mère, on passe à la phase de séparation-individuation. Cette phase est cruciale pour l'acquisition de son identité, pour se percevoir comme des êtres uniques.

Dans cette phase, deux processus ont lieu (le même dont il tire son nom). Par la séparation, l'enfant fait une distinction intrapsychique avec la mère ; grâce à l'individuation, c'est-à-dire au sentiment d'être, le petit assume ses propres caractéristiques individuelles.


René Spitz, quant à lui, décrit les organisateurs psychiques de l'enfant : le sourire, l'angoisse de l'inconnu et le « non » des 2 ans redoutés. Aussi ennuyeuse que puisse être cette phase d'opposition constante, elle n'en demeure pas moins une étape nécessaire à leur maturation et à leur développement.


Le déni constant est dû au fait que l'enfant commence à se percevoir comme différent et indépendant. Il est tout à fait nécessaire que vous commenciez à prendre conscience de votre identité en tant qu'être individuel. D'une certaine manière, la même chose se produit chez les adolescents aussi.

"Nous ne devons pas permettre aux perceptions limitées des autres de définir qui nous sommes."

-Virginie Satir-

Être différent à l'adolescence peut être un défi

L'adolescence est une période de la vie où l'égalité avec les autres revêt une importance particulière. Dans cette phase surgit la peur d'être différent, de ne pas être accepté et donc d'être discriminé. L'appartenance au groupe est perçue comme fondamentale et cela affecte généralement grandement la façon dont l'adolescent forme son concept de soi.

Néanmoins, les adolescents vivent avec la conviction qu'ils sont uniques, un phénomène connu sous le nom de "récit personnel". David Elkind décrit ce processus comme le sentiment de l'adolescent d'être unique ou différent. Cela lui fait croire que ses pensées et ses croyances sont différentes de celles des autres.

Elkind a également décrit un autre phénomène qui peut être associé à l'importance accordée au fait d'être ou de ne pas être différent. C'est le concept de « public imaginaire », qui est l'extrême préoccupation de l'image projetée à l'extérieur, celle que les autres ont de nous. Les adolescents se sentent constamment surveillés par les autres.


Confrontés à ce sentiment d'observation constante, de nombreux adolescents, en particulier ceux qui ont une faible estime de soi ou une faible conception de soi, sont censés faire tout leur possible pour passer inaperçu, faire partie du tas, ne pas paraître différent; car elle pourrait être perçue négativement et générer le rejet des pairs.


"Lorsque vous êtes d'accord avec la majorité, il est temps de s'arrêter et de réfléchir."


-Marc Twain-

Ni besoin ni défi… C'est une vertu immense !

Quand on est jeune, on ressent souvent le besoin d'être différent, et Dieu merci ! Montrer cette part d'identité qui se forme est l'un des plus beaux cadeaux que l'on puisse s'offrir à soi-même et aux autres, car c'est une belle démonstration de sincérité.

De plus, cela augmente la créativité et aide à la prise de décision. Être différent permet de mieux apprécier et s'adapter à la diversité. Cela vous rend plus flexible et ouvert.

Défendre ses propres idées, même si elles sont différentes de celles des autres, permet à l'individu de grandir tout en restant fidèle à ses principes, et donc d'acquérir une forte estime et confiance en soi. Être unique est un cadeau et en tant que tel, nous devons apprendre à l'apprécier. C'est l'une des plus grandes vertus qu'une personne puisse avoir.


"La personne qui suit la foule n'ira normalement pas au-delà de la foule, la personne qui marche seule atteindra probablement des endroits où personne n'est jamais allé auparavant."

-Albert Einstein-

ajouter un commentaire de Être différent : nécessité, vertu ou défi ?
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.

End of content

No more pages to load