Contrôle de la colère

Contrôle de la colère

L'explosivité, la faible tolérance, l'impatience et d'autres caractéristiques font partie d'un mauvais contrôle de la colère.

Contrôle de la colère

Dernière mise à jour: 28 juillet 2022

La fureur, la colère, l'agressivité et l'impatience caractérisent un contrôle inadéquat de la colère. La personne qui ne parvient pas à gérer correctement cette émotion est souvent victime d'une escalade qui peut aboutir à la violence.

Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi les accès de colère surviennent et quelles stratégies adopter pour ne pas être submergé par cette émotion.



La colère

L'une des six émotions fondamentales et universelles décrites par Charles Darwin avec la tristesse, le dégoût, la peur, la surprise et la joie est la colère. Cette c'est une émotion complexe et primitive, comme les autres qui nous accompagnent tout au long de notre vie.

Elle survient principalement dans des situations problématiques, par exemple face à une injustice ou en réponse à une agression ou à une difficulté. Pour les soi-disant "têtes brûlées", cependant, il y a suffisamment de raisons futiles pour donner libre cours à leur colère.

Le déchaînement peut être dirigé vers le milieu environnant, par des conduites explosives, des agressions verbales ou des violences physiques, ou vers soi-même, contre son corps, ce qui a des conséquences différentes.

La colère est une émotion qui provoque divers effets physiologiques, comme une augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle, ce qui active l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien et augmente la sécrétion d'adrénaline et de noradrénaline.

Le contrôle de la zone préfrontale du cerveau qui s'occupe de la gestion des impulsions, de la conduite morale et de la maîtrise de soi est également perdu.

Activation physiologique lors d'une crise de colère

L'explosivité dans la colère se caractérise par une activation physiologique dans lequel le corps réagit par la défense ou l'attaque.


La personne se transforme ainsi en un barbare sur le point de partir en guerre contre l'armée romaine : les muscles se raidissent, les narines s'ouvrent à la recherche de plus d'oxygène, les battements du cœur augmentent en fréquence ainsi que la respiration, le flux sanguin éclate et les dents sont également montrés mettant en évidence les canines et serrant les mâchoires.


De même, le corps libère du cholestérol et des catécholamines qui accélèrent la formation de dépôts graisseux dans le cœur et les artères.

La colère fait mal parce que la personne explosive attaque la prétendue agression envers elle. En d'autres termes, la réponse dépend de la façon dont la situation est interprétée. Derrière chaque explosion, il y a un paranoïaque qui pense que d'autres conspirent contre lui et veulent le rabaisser.

La personne en colère est donc un « vilain petit canard » qui a besoin d'être reconnu. Le problème est que même les raisons les plus insignifiantes peuvent déclencher la fureur. Par conséquent, il n'y a pas peu d'occasions dans lesquelles la personne en colère donne des coups de pied, des coups de poing ou jette des objets, puis se repent.

Cependant, le la colère ne provoque pas nécessairement une explosion violente. Ce n'est là qu'une des nombreuses façons dont une escalade de la colère peut culminer. Il existe en fait trois façons :

  • Évacuez la colère vers l'extérieur ;
  • Implosion, c'est-à-dire décharger sa colère contre soi-même, générant différentes conditions physiologiques allant de troubles psychosomatiques tels que la dermatite, les ulcères, les hémorroïdes et les troubles gastro-intestinaux, à des conditions plus graves.
  • Double jeu d'explosion et d'implosion: ce groupe non seulement lance la grenade, mais l'avale. Non seulement ils entretiennent des relations hostiles avec les autres, mais ils s'infligent de la douleur.

Traits de la personne avec un mauvais contrôle de la colère

Ceux qui contrôlent mal leur colère ont l'habitude de jeter des coups sur les autres, mais lorsqu'ils sont la cible du même comportement de la part d'autres personnes, ils deviennent rapidement irrités. Il ne le tolère pas et le montre d'une manière qui décourage ceux qui sont devant lui.


Parce qu'il a la réputation d'être colérique, le les personnes qui connaissent la personne en colère craignent ses réactions et mesurer leurs attitudes pour ne pas déclencher d'explosions catastrophiques.


Ceux qui ne peuvent pas contrôler leur colère ont également tendance à ne jamais assumer la responsabilité des événements, mais à toujours blâmer les autres pour leurs réactions.

Ce sont aussi des impatients. L'attente leur donne le temps de développer des idées comme se sentir négligé, non respecté, au point de considérer l'attente comme une atteinte à leur personne. À son tour, cela provoque inévitablement une escalade de l'explosion. Cette combinaison est fatale quand on y ajoute l'intolérance.

Ce dernier est l'incapacité d'accepter des opinions différentes. Il est donc synonyme d'entêtement et d'intransigeance envers des personnes qui peuvent avoir des idées différentes, par exemple en politique, religion, sexualité, race, etc. L'équation est Colère + Impatience + Intolérance = Explosion.

Conséquences des crises de colère

La personne se met en colère, ne tolère pas, est impatiente. Il est assez courant que cette combinaison se produise sporadiquement, mais ça devient un problème quand c'est systématisé. Une telle conduite répétée provoque de tels niveaux de stress qui affectent psychologiquement, émotionnellement et physiquement.

Une émotion qui surgit souvent après l'explosion est le repentir. En colère, la personne ne peut pas se contrôler et crie sur son entourage, mais se sent coupable après l'apogée.

Suite à cela, il s'excusera explicitement ou adoptera des attitudes ou des gestes pour renouer avec le destinataire de sa colère. La culpabilité, la honte et les regrets subséquents font partie des crises de colère.


Conseils pour un meilleur contrôle de la colère

Il n'est pas facile de briser l'automatisme des crises de colère, mais les conseils suivants peuvent être très utiles :

  • Demandez-vous « Pourquoi suis-je en colère ? Qu'est-ce qui me met en colère?" Cela implique déjà un facteur de freinage en montée. Et ne trichons pas en rejetant la faute sur l'autre ! c'est un exercice d'autoréflexion qui aide à prendre ses responsabilités.
  • Penser « Les autres ne me rabaissent pas parce qu'ils pensent différemment de moi ». Si d'autres ont des idées divergentes, cela ne veut pas dire qu'ils nous considèrent comme stupides.
  • Éloignez-vous. Lorsque la colère monte, il est important de s'éloigner du champ de mines, de prendre l'air et de se rafraîchir. De même, il est utile de changer de chambre ou de prendre une douche. Il s'agit de bloquer l'escalade et c'est pourquoi il est important de sortir du chaos communicatif en changeant d'environnement.
  • Mettez-vous à la place de quelqu'un d'autre. Développer l'empathie permet de comprendre l'autre et de donner un minimum de crédibilité à sa pensée. Il faut répéter "d'autres peuvent avoir des idées différentes des miennes".
  • Faire du sport c'est aussi une façon saine de canaliser toute cette énergie qui est déchargée par la colère. Le sport est une activité saine qui, en plus d'offrir les bienfaits cardiorespiratoires et musculaires traditionnels, active les endorphines et améliore l'humeur.

conclusions

La colère n'est pas un trait de personnalité, mais plutôt un état émotionnel qui peut être systématisé dans la vie et il est important de le corriger. En tant qu'émotion adaptative, la colère vous permet de fixer des limites saines.


Améliorer le contrôle de la colère ne signifie pas prétendre être un maître zen ou être sérotoninergique tout le temps, ou faire des exercices de respiration auto-relaxants comme Rabi Shankar. Au lieu de cela, cela signifie apprendre à corriger les déclencheurs d'explosivité et à se faire du mal et à faire du mal aux autres.

ajouter un commentaire de Contrôle de la colère
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.

End of content

No more pages to load