close
    search Buscar

    Comment vivre sans regrets : la théorie du stationnement gratuit

    Qui suis-je
    Louise Hay
    @louisehay
    SOURCES CONSULT√ČES:

    wikipedia.org

    Commentaires sur l'article:

    avertissement de contenu

    Si vous voulez vivre sans regrets, vous ne pouvez pas vous permettre d'ignorer la théorie du stationnement gratuit.

    "Vous êtes ce dont vous êtes heureux."

    Janis Joplin.

    Je suis passionnée par l'efficacité et la croissance personnelle depuis 15 ans, pourtant je n'ai pas encore trouvé un "expert", un coach ou un para-gourou qui ait réussi à expliquer de manière convaincante l'un des contradictions fond de ce monde.


    D'une part, en effet, les livres, vid√©os et cours des diff√©rents motivateurs nous poussent √† vivre sans regret, se fixer des objectifs ambitieux, ne jamais se contenter de la m√©diocrit√©. D'un autre c√īt√©, cependant, ces m√™mes motivateurs de sc√®ne, ayant ¬ę flair√© ¬Ľ une nouvelle tendance dans l'industrie de la formation, nous conseillent de pratiquer la m√©ditation de pleine conscience, de vivre le moment pr√©sent et d'√™tre reconnaissants pour ce que nous avons d√©j√†.


    Quel caizer ! Faites-vous votre propre opinion, non ?! Devons-nous être satisfaits, risquant de vivre dans le regret, ou devons-nous toujours viser le meilleur, risquant une vie de frustration ?!

    J'avoue que moi aussi je suis tombé dans cette contradiction.

    Il y a des articles sur GetPersonalGrowth o√Ļ j'ai l'air de sortir tout droit d'un de ces films des ann√©es 90 et je vous parle juste d'objectifs ambitieux et avidit√© de succ√®s, d'autres √† la place dans lesquels je semble me transformer en moine zen et commencer √† me battre avec le aimant et pratiques m√©ditatives.

    Par le passé j'ai beaucoup réfléchi à cette incohérence et n'ayant pas trouvé de réponse dans les textes et cours des soi-disant experts en formation, je suis allé la chercher moi-même ;-)

    C'est ainsi qu'en me demandant ce que c'√©tait vraiment de vivre sans regrets, j'ai d√©couvert la th√©orie du stationnement gratuit...


    Vivre sans regret, c'est d'abord ne pas se contenter du premier "parking gratuit"...


    L'enseignant Catherine Drew Gilpin Faust elle n'est pas exactement la dernière addition : une historienne éminente à l'échelle mondiale, elle a été la première femme à occuper le poste de chancelière de l'Université de Harvard.

    A ce titre, le Pr Faust a souvent prononc√© le discours qui pr√©c√®de la proclamation des dipl√īm√©s de Harvard, rappelant √† ses √©tudiants ce qu'elle appelle ¬ę la th√©orie de la vie de l'espace de stationnement ¬Ľ, ou la th√©orie du stationnement gratuit. Voici ses mots:

    ¬ę Ne vous garez pas √† 10 p√Ęt√©s de maisons de votre destination, car vous pensez que vous ne trouverez jamais un espace plus proche. Allez o√Ļ vous voulez √™tre. Vous pouvez toujours revenir l√† o√Ļ vous devez √™tre. En d'autres termes, ne faites pas de compromis trop rapidement.

    Que l'on pourrait traduire ainsi :

    ¬ę Ne vous garez pas √† un kilom√®tre de votre destination, simplement parce que vous craignez de ne pas pouvoir trouver une place libre. Allez exactement o√Ļ vous voulez aller. Si vous ne trouvez pas de parking, vous pouvez toujours revenir en arri√®re. En d'autres termes, ne t'installe pas trop t√īt dans ta vie. "

    Ici, quand on parle de choix importants, de choix à long terme, la principale façon de vivre sans regrets est d'aller droit vers notre objectif le plus ambitieux. Dans ce cas…

    Pas de compromis = Pas de regrets.


    Se contenter trop t√īt du ¬ę premier parking gratuit ¬Ľ, c'est forc√©ment se condamner √† une vie de ¬ę si ce temps-l√†‚Ķ ¬Ľ, ¬ę si √† la place‚Ķ ¬Ľ, ¬ę si seulement‚Ķ ¬Ľ.

    Juste pour rendre les choses plus concr√®tes : ce sont les 20 regrets que vous risquez d'avoir dans 20 ans si vous continuez √† choisir le moyen le plus confortable.

    Mais ce n'est que la moitié de l'histoire… en effet, dans la vie, il faut savoir concilier ambition future et satisfaction présente.

    Vivre sans regrets, cependant, c'est aussi avoir du sens pratique pour les petites décisions du quotidien...


    La vie est un √©quilibre fragile entre les contraires et nous, comme le funambule Philippe Petit qui a travers√© les Tours Jumelles sur un c√Ęble d'acier en 1974, devons pouvoir √©voluer en toute s√©curit√© au-dessus du vide, conciliant les forces oppos√©es qui nous attirent.

    Imaginez, par exemple, vivre uniquement pour vos objectifs futurs ambitieux, travailler la t√™te baiss√©e sans arr√™t, endommager votre √Ęme pour atteindre le succ√®s souhait√©, puis peut-√™tre atteindre l'objectif et vous sentir vid√© √† l'int√©rieur, d√©pourvu de la moindre ombre de satisfaction.

    Ne serait-ce pas aussi une défaite ? Ne vivriez-vous pas dans le regret de ne pas avoir suffisamment profité de vos meilleures années ?

    S'il est vrai qu'il faut viser haut et ne pas être satisfait face à des choix à long terme, il est tout aussi vrai que la recherche obsessionnelle de la perfection, de l'optimum, dans toutes les situations, même les plus petites et les plus insignifiantes, risque de se transformer en un source de frustration perpétuelle.


    Ainsi, lorsque nous sommes confront√©s √† des choix √† court terme, le ¬ę premier parking gratuit ¬Ľ devient presque toujours le meilleur. Ne mettez pas de limites √† votre ambition lorsque vous d√©cidez de votre future vie, mais ne perdez pas des √©ternit√©s √† choisir ce sacr√© dentifrice ! En conclusion‚Ķ

    • Arr√™te de te tuer scies mentales et concentrez-vous uniquement sur ce sur quoi vous avez un contr√īle r√©el.
    • Arr√™te d'attendre tout les conditions sont parfaites et commencer ce foutu projet.
    • Arr√™tez de consommer le v√ītre √©nergies mentales sur de petites d√©cisions sans importance et utilisez votre volont√© pour ce qui compte vraiment (vous vous souvenez des risques de lassitude des d√©cisions ?).

    Ce n'est que lorsque nous comprenons cette subtile différence entre les choix futurs guidés par l'ambition et les choix présents guidés par le sens pratique, que nous pouvons espérer vivre vraiment une vie sans regrets.


    Sans aucun regret de ce qui aurait pu être. Sans aucun regret de ce qui ne l'était pas.

    conclusions

    ¬ę Si vous n'avez pas encore trouv√© ce qui vous convient, continuez √† chercher, ne vous arr√™tez pas, comme cela arrive pour les affaires de cŇďur, vous saurez que vous l'avez trouv√© d√®s que vous l'aurez devant vous. Et, comme les grandes histoires d'amour, √ßa ira de mieux en mieux au fil des ann√©es. Alors continuez √† chercher jusqu'√† ce que vous le trouviez. Ne te contente pas de √ßa. Avoir faim. √ätre fou. "

    Steve Jobs

    Il n'y a rien de science-fiction dans la théorie du stationnement gratuit, la plupart des lecteurs la partageront probablement, pourtant il y a ceux qui continueront à vivre leur vie exactement à l'opposé : c'est-à-dire qu'ils choisiront de ne pas choisir face aux décisions importantes de leur vie (santé, formation, carrière, relations, etc.), se contentant de la première place de stationnement au volant, et décidera au contraire de consacrer du temps et de l'énergie à de petites décisions sans valeur, passant peut-être les prochaines minutes à choisir le meilleur filtre pour la nouvelle photo à publier sur votre profil Instagram.

    Quel lecteur veux-tu être ?

    Voulez-vous vous retrouver un jour, devant un miroir, √† compter les rides sur la peau et les regrets dans les yeux, ou plut√īt vous voulez vous retrouver devant ce m√™me miroir avec le regard fier de quelqu'un qui dans la vie a valoris√© son pr√©sent, sans accepter de compromis pour son avenir ?

    Tic, tac, tic, tac... il est temps de prendre une décision ;-)

    ajouter un commentaire depuis Comment vivre sans regrets : la théorie du stationnement gratuit
    Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.