Avoir le courage d'agir pour s'améliorer

Avoir le courage d'agir pour s'améliorer

Le brave est celui qui, malgré la peur, agit. Le courage réside chez ceux qui, même dans les pires circonstances, s'efforcent de changer pour atteindre le bien-être et la liberté. On en parle dans cet article.

Avoir le courage d'agir pour s'améliorer

Rédigé et vérifié par le psychologue GetPersonalGrowth.

Dernière mise à jour: Novembre 15, 2021

Qu'est-ce qui rend une personne courageuse ? Est-ce du courage, de l'intrépidité ou une grande détermination ? La psychologie analyse cet aspect du caractère depuis des années et, aussi curieux que cela puisse paraître, il existe un aspect commun dans les différentes définitions : avoir le courage d'agir vous permet d'atteindre vos objectifs. Il s'agit de s'efforcer d'apporter des changements positifs dans des circonstances difficiles ou dans lesquelles d'autres abandonneraient.



Martin Seligman, promoteur de la psychologie positive, a souligné que le courage est le facteur qui agit comme l'un des composants les plus curatifs pendant la thérapie. Et pour une raison très simple : ce facteur a généralement une racine génétique, mais aussi éducative et environnementale.

Ce sont nos parents qui nous inculquent souvent cette attitude proactive envers la vie; parfois, nous devons mettre la peur de côté pour obtenir ce que nous voulons. Si nous n'avons pas reçu ces renforts dans l'enfance, si nous avons grandi avec des insécurités ou vécu des expériences traumatisantes, le courage peut complètement s'estomper.

Pour cette raison, Seligman considère le courage comme un élément essentiel qui doit apparaître au cours du processus thérapeutique. Lorsqu'il apparaît, grâce au travail du médecin et à l'effort du patient, il devient évident que la personne a fait un changement. Dans ces cas, on perçoit que la personne a été déterminée et a trouvé en elle-même les motivations nécessaires pour changer de vie.



C'est à ce moment-là que, finalement, il décide de façonner une nouvelle phase de sa vie dans laquelle il a le contrôle et la sécurité nécessaires pour atteindre le bien-être. C'est le meilleur des courages, celui qui nous enrichit le plus.

Avoir le courage d'agir nous rapproche du succès

La littérature scientifique affirme que le courage surgit à la suite d'une lutte primaire contre des émotions telles que la peur. D'un point de vue neurobiologique, c'est d'abord réguler l'influence de l'amygdale, cette zone du cerveau liée aux émotions les plus intenses. Le même qui nous paralyse et contrôle nos pensées quand il nous envahit.

Avoir du courage implique également de responsabiliser des zones telles que le cortex préfrontal - une zone du cerveau liée à la prise de décision, à la réflexion, à la planification et à l'attention aux stimuli environnementaux - sans l'influence de la peur ou de la détresse. Une grande partie de la recherche sur le courage provient de l'armée (Neria, Solomon, Ginzburg et Dekel 2000) et de ces histoires dans lesquelles certains soldats ont accompli des actes héroïques dans des situations extrêmement dangereuses.

« J'ai réussi à rester calme et à agir » est la phrase typique de nombreux jeunes formés pour intervenir dans des situations à risque. Et pour tous les autres ? Peut-on être des héros sans nécessairement être sur un champ de bataille ?

Les Drs Uhri Kugel et Catherine Haussman ont mené des recherches à l'Université d'Oxford qui nous donnent des données intéressantes. Analysons-les ensemble.


C'est une compétence cognitive

Avoir le courage d'agir fait la différence car le changement, dans ce cas, vient de nous. Nous nous concentrons sur la réalisation d'un objectif malgré les situations défavorables. Et vous n'avez pas besoin d'être un héros comme Lord Byron qui a combattu les Turcs en Grèce. Selon la science actuelle, le courage est une compétence cognitive que nous pouvons tous apprendre et utiliser.


Elle consiste à stimuler notre volonté d'agir malgré la peur, à cesser d'être incertain et douteux, mais à continuer et à agir. Cela est possible en travaillant sur les aspects suivants :

  • Bonne gestion de l'anxiété. Si nous sommes capables de reconnaître les schémas de pensée qui nous emprisonnent dans la peur, nous pourrons réinitialiser notre esprit pour passer à l'action.
  • Soyez émotionnellement conscient. Il faut savoir se connecter à nos émotions pour les transformer et les utiliser en notre faveur (et ne pas en être victimes).
  • Rappelez-nous quelles sont nos valeurs, nos objectifs et nos objectifs personnels.
  • Voir les changements qui, si nous osons, nous permettra d'obtenir ce que nous désirons.

Avoir le courage d'agir, c'est favoriser le changement pour aspirer à une réalité plus satisfaisante

Franco, Blau et Zimbardo (2011) ont défini le courage comme la capacité d'agir de manière prosociale malgré le risque personnel. Cette définition a reçu quelques critiques : le courage ne vise pas toujours à sauver les autres. C'est aussi utile pour nous sauver.


Comme l'a souligné Martin Seligman, pour que la thérapie psychologique soit efficace, une personne doit éveiller son courage et renforcer sa détermination à surmonter ses peurs, ses limites et ses insécurités afin d'atteindre le bien-être. De cette façon, une personne se sentira plus en mesure d'obtenir ce qu'elle veut et d'apporter des changements qui la rapprocheront du bonheur.


Comme on dit, les gens vivent souvent de foi et d'espérance. Toutefois, ce qui peut vraiment transformer notre réalité, c'est l'action. Le courage est une combinaison magique d'émotions, de pensées et de sentiments orientés vers l'amélioration et visant à promouvoir un changement positif pour nous et pour les autres. Il est important de s'en souvenir.

ajouter un commentaire de Avoir le courage d'agir pour s'améliorer
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.

End of content

No more pages to load