Abaisser la tension artérielle naturellement

Abaisser la tension artérielle naturellement

<font style="vertical-align: inherit;"><font style="vertical-align: inherit;">Regarder la vidéo

Hypertension artérielle - Hypertension

L'hypertension artérielle est un trouble qui affecte plus de 10 millions de personnes, dont seulement ¼ sont capables de la contrôler.
Médicalement, l'hypertension artérielle est désignée par le terme hypertension et il est défini comme tel lorsqu'il y a une augmentation permanente de la pression artérielle, au-dessus des valeurs considérées comme normales. Plus précisément, les limites pour diagnostiquer l'hypertension sont : pression minimale > 90 mmHg et pression maximale > 140 mmHg.
Presque toujours (dans 95 % des cas), l'hypertension artérielle est de type essentiel, donc indépendante des autres pathologies ; cette forme d'hypertension est encore idiopathique, c'est-à-dire que les causes spécifiques ne sont pas connues. Il existe également d'autres types d'hypertension, dites secondaires, qui doivent leur apparition à une maladie rénale ou cardiaque.
L'hypertension essentielle (que l'on appellera désormais simplement « hypertension ») est susceptible d'avoir une étiologie multifactorielle ; parmi les causes les plus importantes sont reconnues : prédisposition génétique / familiarité, surpoids, mauvaise alimentation, la sédentarité, l'abus d'alcool et le stress. L'augmentation de la pression est également liée au vieillissement.
Toute cette attention à l'hypertension artérielle vient du fait qu'une hypertension artérielle sévère, et/ou aggravée par d'autres facteurs de risque (ex : tabagisme, diabète, surpoids, etc.), AUGMENTE SIGNIFICATIVEMENT LE RISQUE D'EVENEMENTS CARDIO-CEREBRO-VASCULAIRES (AVC et cardiopathie).




Abaisser la pression

Pour faire baisser la pression (qu'elle soit déjà définie comme une hypertension, ou qu'elle soit encore un des cas de PRE-hypertension) il faut intervenir sur plusieurs fronts. Tout d'abord, si possible, il est indispensable d'éliminer l'agent déclenchant primaire ; dans le cas contraire, il est nécessaire de recourir à une thérapie médicamenteuse sous contrôle médical. Dans les deux situations, il est toujours conseillé de réduire l'indice de risque cardiovasculaire global en intervenant également sur les éventuels facteurs de risque collatéraux, tels que l'alimentation et le mode de vie.
En définitive, si l'hypertension artérielle est due uniquement à une condition physique, alimentaire et au mode de vie, les interventions prioritaires sont :


  • RĂ©gime hypocalorique et augmentation de la dĂ©pense Ă©nergĂ©tique globale (en cas de surpoids et d'obĂ©sitĂ©)
  • RĂ©gime pauvre en sodium, riche en potassium, magnĂ©sium et omĂ©ga-3, pauvre en acides gras saturĂ©s/hydrogĂ©nĂ©s (Ă©ventuellement soutenu par certains supplĂ©ments tels que l'arginine et les produits Ă  base de plantes)
  • DĂ©buter un protocole d'activitĂ© motrice/sportive principalement AÉROBIE, Ă©ventuellement associĂ©e Ă  des exercices de tonification musculaire
  • Éliminez tout alcool (et Ă©ventuellement aussi les boissons contenant des nerfs STIMULANTS - comme le cafĂ©)
  • Éliminer le tabagisme
  • Minimiser le stress mental, en envisageant Ă©galement l'intervention d'un professionnel de la psychologie ou l'utilisation d'anxiolytiques.

Généralement, ce type d'hypertension artérielle survient avec l'âge et proportionnellement à l'augmentation de la graisse corporelle ; cependant, en Occident, on assiste de plus en plus à la manifestation d'une hypertension précoce (puberté).


Au contraire, si une base héréditaire est si forte qu'elle ignore tout autre facteur de risque, l'intervention pharmacologique est presque inévitable. Parmi les différentes molécules sont utilisées (seules ou en association) : les diurétiques, les inhibiteurs adrénergiques, les antagonistes calciques, les inhibiteurs du système rénine-angiotensine, les vasodilatateurs à action directe.

Remèdes naturels

Moyens naturels pour abaisser la tension artérielle

Comme prévu, l'hypertension artérielle est le résultat d'une décompensation métabolique profonde.
Parfois, il suffit d'intervenir EXCLUSIVEMENT de manière "naturelle" e sans utiliser de drogue qui, en général, une fois prises, NE PEUVENT PAS être interrompues mais seulement réduites ! Cependant, cette approche requiert deux exigences essentielles : une base génétique faible et un respect total de la stratégie sans exceptions.
Dans le paragraphe précédent nous avons évoqué les interventions prioritaires à réaliser pour faire baisser la pression ; ils sont presque tous naturels à l'exception des médicaments et, pour les plus "sévères", des suppléments. Analysons-les un par un :


  1. Élimination du tabagisme, de la consommation d'alcool et de l'abus des nerfs stimulants.
  2. Régime hypocalorique et dépense énergétique globale accrue : le surpoids est l'un des facteurs qui affectent le plus l'augmentation de la pression artérielle. Il va sans dire qu'en réduisant l'excès de graisse jusqu'à un poids normal, vous pouvez également profiter d'une nette modération de la tension artérielle ; cependant, même la simple perte de quelques kilos en trop est utile, à tel point qu'en général pour chaque kg perdu, on peut s'attendre à une diminution de 1 mmHg de la pression artérielle.
    Pour perdre du poids, il est essentiel que le bilan énergétique global soit négatif, c'est-à-dire que les calories consommées soient inférieures à celles consommées. Ce résultat peut être obtenu avec un régime hypocalorique, éventuellement soutenu par une augmentation de l'activité physique globale. L'ampleur de la coupure d'énergie est d'environ 30 % des dépenses totales. L'augmentation des dépenses affecte à la fois l'activité physique de base (activités quotidiennes : vélo ou marche, monter les escaliers, etc.) et l'activité désirable ou motrice. Augmenter les dépenses, c'est pouvoir bénéficier d'une alimentation hypocalorique plus riche, c'est-à-dire avec plus de nutriments et d'énergie, donc plus supportable.
  3. Équilibre nutritionnel et attention aux besoins de l'hypertension : en plus d'être hypocalorique, le régime pour l'hypertension doit avoir des exigences très spécifiques. Ceux-ci sont:
    1. Élimination TOTALE du chlorure de sodium ajouté (sel de table) et, parfois, du sodium naturellement présent dans les aliments. Le sodium est un minéral qui, s'il est en excès, semble être impliqué dans les mécanismes d'apparition et d'aggravation de l'hypertension artérielle.
      Le sodium est naturellement présent dans les aliments mais, par l'apport d'aliments crus (non transformés), il n'est jamais possible de créer un surplus nutritionnel. La seule exception est constituée par certains mollusques bivalves qui, vivants et scellés, libèrent de l'eau de mer par leur intérieur lors de la cuisson. D'autre part, les principales sources alimentaires de sodium dans l'alimentation humaine sont liées au chlorure de sodium ajouté dans les aliments lors de la transformation industrielle ou au moment de la consommation, et au sodium contenu dans certains additifs alimentaires. Pour aider à réduire la pression, certaines précautions seront donc indispensables telles que : interdiction de l'ajout de chlorure de sodium sur les aliments au moment de la consommation, interdiction de la consommation de cube de bouillon et interdiction de la consommation de conserves de viandes, conserves de poissons, fromages affinés et légumes dans un bocal.
    2. Augmentation du potassium et du magnésium avec les aliments : si le sodium est un minéral responsable de l'augmentation de la pression, le potassium et le magnésium (certains font aussi l'hypothèse du calcium) agissent selon un mécanisme diamétralement opposé. Entre autres, chez les sujets sains, les « excès » de potassium et de magnésium sont facilement excrétés par les reins, ce qui facilite grandement l'intervention nutritionnelle : plus on en prend avec de la nourriture, mieux c'est ! Bien entendu, cette indication doit être subordonnée à d'autres considérations nutritionnelles. Étant donné qu'il s'agit de minéraux généralement contenus dans les légumes, les fruits, les grains entiers et les légumineuses, leur apport massif pourrait entraîner certains déséquilibres tels que : un excès de fibres alimentaires et un excès de fructose.
    3. Augmentation des acides gras essentiels oméga 3 et réduction des acides gras saturés/hydrogénés : en plus de contribuer significativement à la production de cholestérol endogène (augmentation du risque cardio-vasculaire), les graisses saturées/hydrogénées sont en quelque sorte liées à l'augmentation de la pression artérielle ; peu importe qu'il s'agisse d'une relation directe ou indirecte, l'important est de les réduire drastiquement en évitant : les viandes grasses (encore il s'agit de conserves, mentionnées au point A), le beurre et les fromages gras (presque tous affinés) .
      D'autre part, les oméga 3 jouent un rôle IPOtensive très important et interviennent dans la réduction du risque cardiovasculaire à travers la réduction des triglycérides dans le sang, l'amélioration de la cholestérolémie, la fonction anti-inflammatoire et la protection contre les compromis liés à un éventuel type 2. Ces nutriments sont assez difficiles à trouver et se trouvent principalement dans les huiles d'algues, de krill, de foie de poisson, de graines de lin, de graines de chanvre, de graines de kiwi, de germe de blé, de soja et (à des concentrations plus faibles) tous les autres aliments dont ces graisses d'assaisonnement sont extraites.
    4. Débuter un protocole d'activité motrice/sportive : comme mentionné, celui-ci doit être à dominante AÉROBIE, de préférence associé à des exercices de tonification musculaire. Quant à l'aérobic, il est recommandé de pratiquer au moins 3-4 séances hebdomadaires d'une durée de 50-60', avec une intensité oscillant entre la plage aérobie et juste au-dessus du seuil anaérobie.
      La tonification avec surcharges prend un rôle secondaire et peut se faire après l'aérobie ou en séances indépendantes 2 fois par semaine, en évitant les charges excessives et en travaillant à des répétitions élevées.
    AVERTISSEMENT! La plupart des concepts exposés font partie d'un régime appelé DASH Diet.
  4. Utilisation de produits à base de plantes et de suppléments : ce ne sont pas tous des produits naturels. Par exemple, l'arginine est un acide aminé synthétique (responsable de la production endogène d'oxyde nitrique au niveau cellulaire). Son efficacité hypotensive réelle fait encore l'objet de controverses. Il en va de même pour le potassium, le magnésium et les oméga 3, même si dans ce cas l'effet bénéfique est manifeste. D'autre part, il existe des extraits et des produits à base de plantes, sous forme brute ou séchée, qui peuvent aider à lutter contre l'hypertension artérielle ; parmi celles-ci on se souvient des plantes hypotensives SPÉCIFIQUES, telles que : ail, oignon, rauwolfia, bouleau, aubépine, cœur, ginkgo biloba, myrtille, orthosiphon, gui, vigne rouge, olivier, pervenche, uncaria, muguet, ligustico, carcadè (hibiscus), evodia et millefeuille iranien. A terme, ils peuvent être associés à des aliments/extraits aux fonctions diurétiques tels que : ananas, bouleau, artichaut, concombre, feuilles de noyer, oignon, prêle, fenouil, pomme, ortie, fleur de sureau, stigmates de maïs et pissenlits.

Suppléments en ligne

Équilibre l'Ail d'Aubépine

Ce supplément est conçu pour favoriser le bien-être du système cardiovasculaire et maintenir les valeurs de la pression artérielle sous contrôle. La formulation du produit equilibra est composée d'extraits d'aubépine et d'ail, deux plantes connues pour leur impact positif sur le cœur et la pression. Ne vous laissez pas intimider par la présence d'ail car, grâce à la technologie de dispersion des particules huileuses dans la capsule, la saveur piquante typique de cette plante ne reste pas en bouche. Les comprimés ne contiennent pas de gluten.



Complément alimentaire à l'ail du Dr Giorgini

Ce supplément est entièrement à base d'extrait d'ail et favorise le maintien d'une tension artérielle régulière. Non seulement cela, c'est aussi un allié du système cardiovasculaire et aide à favoriser le métabolisme des triglycérides et du cholestérol. Il peut également s'avérer être un allié précieux pour ceux qui souhaitent renforcer leurs défenses immunitaires.

ajouter un commentaire de Abaisser la tension artérielle naturellement
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.

End of content

No more pages to load