7 différences entre un patron et un leader

Qui suis-je
Robert Maurer
@robertmaurer
SOURCES CONSULT√ČES:

wikipedia.org

Auteur et références

Quelles sont les différences entre un patron et un leader ? Certains patrons peuvent penser qu'ils sont identiques, mais la vérité est que les employés et les vrais leaders savent exactement quelles sont les différences. Découvrons ensemble.

Certains peuvent utiliser les termes "patron" et "leader" de manière interchangeable, mais ce n'est pas tout à fait exact.

La v√©rit√© est que certains cadres ne sont que cela : un patron. Ils ont atteint une position dans la section manag√©riale de la pyramide des entreprises. Ils ont un beau bureau et une place de parking r√©serv√©e. Ils prennent des d√©cisions qui influencent l'orientation de l'entreprise et contr√īlent souvent la fa√ßon dont l'argent est d√©pens√©.




Cependant, rien de tout cela ne fait d'eux des leaders.

La bonne nouvelle est que les patrons peuvent devenir des leaders, et cela devrait √™tre une priorit√© pour ceux qui veulent g√©rer efficacement une entreprise. 

En apprenant quelles sont les principales différences et en les appliquant au travail, les dirigeants peuvent devenir le genre de dirigeants qui recrutent et retiennent les meilleurs talents, tout en cultivant la croissance des employés et en augmentant les résultats de l'entreprise.

Quelles sont les caractéristiques qui différencient un patron d'un leader ? Voici quelques distinctions fondamentales entre les deux chiffres.

Les 7 différences fondamentales entre patron et leader

1. Les leaders attirent, les leaders poussent

Les dirigeants motivent leurs employ√©s, les incitent √† suivre leur exemple. Les patrons, en revanche, ont tendance √† pousser les employ√©s plut√īt qu'√† les diriger. Ce type de manager a tendance √† ne jamais prendre de d√©cisions, obligeant les employ√©s √† travailler sans conseils ni attentes, tandis que leur manager se cache derri√®re un mur d'inertie. 




Les vrais leaders proposent souvent des id√©es et travaillent aux c√īt√©s de leurs employ√©s. Ils communiquent clairement les objectifs √† l'√©quipe et leurs actions visent √† atteindre les objectifs ensemble. C'est dans ce trait que r√©side la diff√©rence entre inspirer les membres de l'√©quipe et perdre leur respect. Lorsqu'une √©quipe fait confiance √† un leader, le moral est beaucoup plus √©lev√© et les employ√©s sont beaucoup plus motiv√©s √† contribuer.

2. Les leaders écoutent d'abord, puis parlent

Les bons leaders passent du temps à écouter leurs employés au lieu de parler d'eux. Ils comprennent la valeur de la recherche et de l'intégration des opinions des autres dans la prise de décision.

Les leaders ont tendance à dominer les conversations. Ils s'attendent à ce que les employés écoutent et exécutent leurs ordres, avec peu ou pas de directives. Ce type d'attitude n'est pas une approche valable pour constituer une équipe de personnes qui veulent être appréciées pour leurs connaissances et leurs compétences.

Je sais que parler de manipulation mentale n'est pas très éthique, mais si c'est fait dans un bon but (tant pour l'entreprise que pour l'employé) je n'y vois rien de mal : Manipulation Mentale Astuces Psychologiques : 12 Techniques Infaillibles

3. Les leaders offrent l'égalité

Le monde de l'entreprise n'est pas l'√©cole primaire, m√™me si l'id√©e d'un "cr√©puscule du prof" est tout aussi peu attrayante au bureau qu'en classe. Les patrons peuvent parfois choisir un ou deux employ√©s pr√©f√©r√©s, ce qui peut entra√ģner un traitement injuste, comme passer plus de temps avec certains employ√©s qu'avec d'autres, leur donner plus d'avantages et cr√©er un cercle √©troit. Ce n'est g√©n√©ralement pas bon pour les autres employ√©s et r√©duit souvent la productivit√© et le moral de l'√©quipe.




Les bons leaders traitent tout le monde de la même manière, accordant aux idées d'une personne le même poids qu'à tous les autres membres de l'équipe. Les leaders forts ne laissent pas les préférences personnelles entraver la création d'un environnement dynamique.

4. Les leaders retroussent leurs manches

Lorsqu'une entreprise lance un grand projet, les vrais leaders vont "dans les tranchées" avec leurs équipes. Les dirigeants prennent l'initiative, tandis que les patrons ont tendance à prendre du recul et à "superviser" les autres qui font le travail.

Voir qu'un leader est aussi engagé dans un projet que l'équipe peut inspirer les autres à faire de leur mieux. Les dirigeants aiment être sur la touche et n'interagissent que pour donner des ordres. Cela nuit à la motivation, à la collaboration et à la créativité de l'équipe.

5. Les dirigeants ne reculent pas

Il y a un temps et un endroit pour signaler les erreurs et des conseils pour les corriger. Cependant, la grande majorité des problèmes impliquant un employé peuvent être traités avec une dose de critique constructive, et non une réprimande sévère, à la fois en privé et devant des collègues.

Les dirigeants offrent de précieux conseils dans un cadre privé, tandis que les patrons ont tendance à réprimander leurs employés même en public, ce qui peut les inquiéter, les gêner et les décourager. Les dirigeants peuvent également imposer une certaine discipline, mais leur approche doit être une expérience d'apprentissage pour les employés, afin de rediriger leurs efforts loin de ce qui ne fonctionne pas.


Vous pourriez aussi √™tre int√©ress√© : Voici les 7 secrets que vous devez conna√ģtre pour devenir riche



6. Les leaders n'ont pas besoin d'utiliser la peur

Le vieil adage selon lequel une personne pr√©f√®re √™tre craint que respect√© ne fonctionnera plus dans le bureau moderne (si jamais il l'a fait). Les dirigeants comprennent qu'intimider les employ√©s et essayer de les contr√īler par la peur ne fonctionnera dans aucun lieu de travail. La peur conduit au doute, au ressentiment et √† la perte de productivit√©. Les leaders intelligents inspirent la confiance, l'enthousiasme et l'empathie et font confiance √† leurs employ√©s pour prendre des d√©cisions par eux-m√™mes.

7. Les dirigeants investissent leur temps dans les employés

Certains patrons, notamment ceux qui ont choisi leurs favoris, ont tendance à ignorer la plupart de leurs employés. Cela peut donner aux autres travailleurs le sentiment d'être à la dérive. Les dirigeants n'ignorent pas. Ils investissent du temps et des efforts dans le développement des employés dans leur profession, en leur enseignant de nouvelles compétences et en les aidant à progresser dans leur carrière.

Ce sont les différences entre être un patron et être un leader

Ceux-ci représentent certaines des différences entre un patron et un leader. Ils semblent assez simples, mais simple ne signifie pas toujours facile. Les vrais leaders s'engagent à évaluer leur style de gestion, à comprendre ces différences fondamentales et à faire un effort concerté pour mettre en pratique ces bonnes caractéristiques de leadership.

Ils peuvent être intéressés par :

  1. Phrases amusantes sur le travail, les collègues et le patron.
  2. 33 conseils pour réussir
  3. Apprendre à dire non : comment, quand et pourquoi
  4. Comment faire une bonne première impression : 9 conseils
  5. Les 6 meilleurs livres sur le langage corporel, les classements et les critiques.
  6. Comment améliorer considérablement vos compétences en communication en 5 minutes
Audio Video 7 différences entre un patron et un leader
ajouter un commentaire de 7 différences entre un patron et un leader
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.